<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Évitez la « fatigue Zoom » et prenez soin de votre santé mentale

Nous savons tous que les expressions « aplatir la courbe », « distanciation sociale » et « réunion en vidéoconférence » font désormais partie du lexique de la pandémie. Personne ne peut nier que les plateformes vidéo comme Zoom, Skype, FaceTime, WebEx et Google Hangouts, pour ne nommer que celles-là, sont une bénédiction pour les entreprises et les familles, notamment en cette période où les voyages ont pratiquement cessé, et sont indispensables pour nous garder connectés en ces temps où la distanciation physique est toujours de mise. 

Il n’est donc pas surprenant que l’utilisation des plateformes de réseaux sociaux pour rester en contact avec les autres entraîne chez de nombreuses personnes ce qu’on appelle la « fatigue Zoom ».

Nous sommes des êtres sociaux, et la preuve que les contacts favorisent notre santé mentale n’est plus à faire. Or, les rencontres vidéo, qui sont désormais légion, ont des effets néfastes inattendus sur les télétravailleurs.

En effet, lorsque nous discutons avec quelqu’un ou que nous participons à une réunion en personne, nous établissons un contact visuel avec une ou deux personnes à la fois. Nous écoutons, nous observons et nous prenons note inconsciemment des signes non verbaux (mouvements des mains, respiration, expressions faciales, etc.) autour de nous. Et tout cela, sans que le reflet de notre propre image vienne nous distraire.

De plus, le format des conférences vidéo nous oblige à fixer un mur de gens rendant difficile la distinction des signes non verbaux. Le cerveau doit passer en vitesse supérieure pour décoder les subtilités des messages des participants, et les occasions de raconter une anecdote pour détendre l’atmosphère sont peu nombreuses. Ajoutez à cela le fait de nous voir dans cette galerie, le sentiment de toujours être observé, le souci de notre apparence et la gestion de ce qui nous entoure (animaux de compagnie et enfants). Il n’est donc pas étonnant qu’une profusion de conférences vidéo puisse nous mettre à plat.  

 

Que pouvez-vous faire pour rester connectés tout en réduisant au minimum la « fatigue Zoom »? Voici quelques suggestions :  

  • Planifiez un appel téléphonique. Vous pourrez bouger et regarder ailleurs que sur votre écran, et ne verrez pas votre propre reflet. Les appels téléphoniques sont plus propices à l’écoute et à la prise de notes. En mettant les choses par écrit, vous pourrez mieux vous organiser et retenir ce qui est important.
  • Planifiez des pauses entre les réunions vidéo. Faites quelque chose qui vous éloigne de votre écran et permet à votre cerveau de récupérer : du changement, c’est aussi bon que du repos.
  • Évitez le multitâche. Ce n’est pas le moment de vérifier vos courriels, d’envoyer des textos et de faire votre liste d’épicerie. Restez présent pour ne pas manquer une information importante.
  • Éloignez-vous de votre écran et allez marcher un peu dehors, buvez de l’eau et faites quelques étirements pendant la journée.

 

Participer au Défi 10 jours pour gagner en souplesse

 

  • Fixez-vous des limites. Établissez des règles domestiques à propos des réunions. Fermez la porte de votre bureau ou posez une affiche « STOP – réunion en cours » près de votre poste de travail pour indiquer que vous ne voulez pas qu’on vous dérange. Si vous avez des enfants, demandez-leur de fabriquer l’affiche. Ils seront plus susceptibles de respecter les règles s’ils ont contribué à les fixer!
  • Prévoir qu’il y aura des imprévus. Reconnaissez que vous avez des animaux de compagnie et des enfants à la maison et que bon nombre de gens sont dans la même situation que vous. Les interruptions sont inévitables.
  • Si les réunions vidéo vous causent de l’anxiété, méditez ou faites des exercices de respiration profonde avant le début de la réunion.
  • Si c’est vous qui animez la réunion, donnez aux participants la permission d’utiliser la fonction audio seulement ou de désactiver la fonction vidéo à l’occasion.
  • Accordez une pause à vos yeux en respectant la règle 20/20/20 : toutes les 20 minutes, regardez à 20 pieds de distance durant 20 secondes.
  • Réglez la luminosité de votre écran en fonction de l’éclairage dans la pièce où vous vous trouvez pour éviter la fatigue oculaire.
  • Si possible, séparez votre espace de travail de votre espace personnel. À la fin de la journée, éteignez votre ordinateur et quittez votre poste de travail.

 

Le télétravail devrait être la norme pendant encore des mois, voire des années, du moins à temps partiel et pour une partie des effectifs. Des règles sur les conférences vidéo ou une « étiquette Zoom » seront établies au fur et à mesure que nous nous adaptons à cette nouvelle réalité. Une chose reste cependant claire : nous resterons en contact, en personne ou virtuellement, et continuerons de récolter les fruits d’une bonne santé mentale.

 

L'épuisement professionnel est une réalité, mais en période de télétravail! N'attendez pas pour obtenir de l'aide. Cliquez ici pour en savoir plus sur nos services de soins virtuels.

AST2884_Akira_by_TELUS_Health_video_fr_F1

 

Sources :

https://www.psychologytoday.com/us/blog/lifetime-connections/202004/zoom-fatigue-dont-let-video-meetings-zap-your-energy 

 https://www.cbc.ca/news/technology/zoom-fatigue-is-setting-in-1.5585933

https://www.nationalgeographic.com/science/2020/04/coronavirus-zoom-fatigue-is-taxing-the-brain-here-is-why-that-happens/

https://www.businessnewsdaily.com/15728-zoom-burnout.html