<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

5 trucs pour un magasinage en ligne plus intelligent

Si vous n’aviez pas l’habitude de magasiner en ligne avant l’éclosion de COVID-19 et les mesures de confinement qui ont suivi partout au Canada, il y a de fortes chances pour que vous vous y soyez mis au cours des dernières semaines. La possibilité de commander l’épicerie et d’autres articles essentiels en ligne a énormément bénéficié à de nombreuses personnes, en plus de contribuer à réduire l’achalandage dans les lieux physiques. Cette nouvelle façon de faire a cependant aussi entraîné son lot de difficultés puisque nous réagissons tous différemment à la pandémie; certaines personnes ont fait des réserves de produits non périssables, d’autres ont succombé à la « thérapie par le magasinage » et beaucoup ont été incapables  d’acheter ce dont ils avaient besoin.

Nous avons tous beaucoup appris au cours des dernières semaines. Alors que nous continuons de pratiquer la distanciation physique et de faire nos achats en ligne, voici cinq façons de magasiner plus intelligemment :

 

1. Limitez vos commandes 

Tandis que les détaillants en ligne rattrapent lentement l’avalanche initiale de demandes, il devient plus facile de planifier les livraisons et les collectes d’épicerie, et les articles que nous voulons commencent à réapparaître sur les « tablettes ». Il faut toutefois résister à la tentation de passer des commandes à l’épicerie tous les trois jours et de commander des articles un à la fois sur Amazon Prime. Cette fâcheuse habitude fait en sorte que les gens qui ne sont peut-être pas aussi à l’aise avec la technologie, ceux qui ne peuvent pas se permettre de commander des articles aussi fréquemment et ceux qui ont réellement besoin des articles qu’ils recherchent n’y ont plus accès. En outre, le fait de passer plusieurs petites commandes fait subir une pression inutile à l’environnement, aux livreurs et aux gens qui mettent leur santé en péril pour emballer vos commandes.

 

Recevez nos ressources dédiées à la pandémie de COVID-19 directement par courriel.

S'inscrire au bulletin d'information

 

2. Faites attention aux quantités que vous achetez

Vous avez peut-être besoin de papier essuie-tout, mais vous n’avez probablement pas besoin d’en acheter six paquets. La même logique s’applique aux quantités d’articles commandés en ligne et à la fréquence des commandes. En règle générale, il est préférable d’acheter ce dont vous avez besoin pour environ deux semaines afin que les autres puissent aussi acheter ce dont ils ont besoin.


3. Misez sur l'achat local

Nous sommes nombreux à ressentir les pressions économiques de cette pandémie; il est donc tentant de rechercher les prix les plus bas, où que ce soit. Mais si vous pouvez vous le permettre, essayez de soutenir une entreprise locale plutôt qu’un magasin à grande surface lorsque c’est possible. Les temps sont extrêmement difficiles pour les petites entreprises, et beaucoup ont dû se tourner vers l’offre de produits en ligne et les livraisons quand ils ne le faisaient pas déjà. Par exemple, songez à passer une commande auprès de votre boulangerie locale plutôt que d’acheter votre pain à l’épicerie.


4. Prenez un temps de recul

Un peu comme lorsqu’on mange nos émotions, il est courant de se tourner vers la « thérapie par le magasinage » pour ressentir la précieuse décharge de dopamine quand on se sent anxieux, triste ou exténué. Plutôt que de cliquer sur le bouton « Passer la commande » pour acheter un article non essentiel, ajoutezle à votre panier d’achats en ligne et revenez-y une semaine plus tard, ou essayez de dresser une liste des articles que vous souhaitez acheter. Avec le recul, nous réalisons souvent que nous n’avons pas vraiment besoin ou même envie des articles que nous croyions pourtant essentiels dans un moment de déprime.


5. N'ouvrez pas la porte pour recevoir vos livraisons

Selon Santé Canada, rien n’indique que le coronavirus risque d’entrer au Canada sur des colis ou des paquets, mais il est tout de même préférable d’appliquer de bonnes pratiques d’hygiène lorsqu’on les ouvre : jeter l’emballage, désinfecter toutes les surfaces, se laver soigneusement les mains après les avoir manipulés et éviter de se toucher le visage.

Toutefois, puisque les contacts de personne à personne comportent un risque de transmission, il faut s’abstenir d’ouvrir la porte quand on reçoit des livraisons. La plupart des détaillants en ligne offrent l’option d’ajouter une note au sujet de la livraison au moment de passer à la caisse, où vous pouvez ajouter des instructions détaillées concernant l’endroit où le paquet doit être déposé.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur nos services de soins virtuels.

AST2884_Akira_by_TELUS_Health_video_fr_F1