<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Le test PAP sauve des vies!

     

Chaque année, plus de 400 000 femmes apprennent que les résultats de leur test Pap sont anormaux. Reconnue comme étant la voix des femmes médecins, la Fédération des femmes médecins du Canada entend changer cette réalité. 

À l'heure actuelle, au Canada, le cancer du col de l'utérus est le quatrième type de cancer le plus fréquent chez les femmes. En 2017, la Société canadienne du cancer a estimé que 1 550 Canadiennes recevraient un diagnostic de cancer du col de l’utérus, et que malheureusement, 400 d'entre elles en mourraient.

 

Lors de votre bilan de santé préventif, votre médecin Medisys effectuera un PAP test et vous abordera divers sujets relatifs a la sante des femmes tels que la ménopause, ostéoporose, le syndrome prémenstruel, les problèmes de fertilités, etc. Cliquez ci-dessous pour obtenir des informations ou prendre rendez-vous.

 

Le cancer du col de l’utérus est une tumeur maligne qui survient dans les cellules du col de l’utérus. Le mot « maligne » signifie que la tumeur peut se répandre (métastases) à d’autres parties du corps. Les cellules du col de l’utérus peuvent parfois subir des changements qui rendent leur croissance ou leur comportement anormal. Les changements dans les cellules du col de l'utérus peuvent engendrer la formation de lésions précancéreuses. Cela signifie que ces cellules ne sont pas encore cancéreuses, mais qu’elles pourraient le devenir si elles ne sont pas traitées. La plupart des femmes chez qui l'on décèle des changements précancéreux dans le col de l’utérus sont traitées avec succès et ne développent pas le cancer. *

 

Le cancer du col de l'utérus est une maladie évitable!

La plupart des cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués chez des femmes qui n’ont jamais subi d’examen de dépistage ou qui n’ont pas fait l’objet d’un dépistage régulier. Le dépistage demeure la seule façon de détecter les changements qui surviennent à un stade précoce, avant qu'ils n'évoluent en cancer du col de l’utérus. Je ne peux pas insister assez sur l'importance de subir un test Pap. En Ontario, on recommande aux femmes qui sont actives sexuellement ou qui l’ont été de subir un test Pap à partir de l’âge de 21 ans. Si les résultats du test s'avèrent normaux, on recommande le dépistage tous les trois ans.

 

Faites-vous vacciner!

Une autre façon de se protéger contre le cancer consiste à se faire vacciner contre le VPH (virus du papillome humain). Le VPH est l'infection transmise sexuellement la plus courante; plus de 40 types de VPH sont contractés lors de relations sexuelles, de contacts génitaux de peau à peau et de rapports sexuels oraux. Le VPH peut causer des infections aux organes génitaux des hommes et des femmes, y compris le pénis, la vulve, le vagin, le col de l'utérus, le rectum et l'anus.

Au Canada, des millions de femmes ne subissent toujours pas de test Pap de façon régulière, et ne se font pas vacciner contre le VPH.

En tant que Canadiens, nous pouvons nous estimer chanceux d'avoir accès à un système de santé financé par le gouvernement. La prévention constitue le meilleur moyen de réduire vos risques de développer une maladie grave.

 

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour obtenir plus de renseignements sur les services de santé Medisys prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé Medisys.

PRENDRE RENDEZ-VOUS OU OBTENIR DES INFORMATIONS