<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Messieurs, vous n'êtes pas Superman!

Par Medisys le June 17 2016 | Santé des Hommes, Santé Physique

Dans le monde entier, les hommes meurent six à dix ans plus jeunes que les femmes pour des raisons que l’on peut prévenir en grande partie. Selon la Fondation canadienne pour la santé des hommes, les hommes sont 40% plus susceptibles de mourir d’un cancer et 70% plus susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque et de vivre en moyenne 9 ans de leur vie en très mauvaise santé. 70% des problèmes de santé des hommes peuvent être évités en adoptant un mode de vie plus sain. En plus de la maladie physique, les problèmes de santé mentale sont fréquents chez les hommes, se classant au septième rang des causes de décès.

     

Les hommes ont souvent plus tendance que les femmes à adopter un comportement qui met leur santé en péril, notamment fumer, manger moins que la quantité quotidienne recommandée de fruits et légumes entiers et boire plus que la limite quotidienne recommandée d’alcool.

Environ un homme sur sept recevra un diagnostic de cancer de la prostate au cours de sa vie. Le cancer de la prostate est le cancer le plus courant chez les hommes canadiens. Pour les hommes ayant reçu un diagnostic de cancer de la prostate qui s'est propagé à d'autres parties du corps, le taux de survie à 5 ans est de 29%. Récemment, de nouvelles lignes directrices de Cancer de la prostate Canada permettront aux hommes canadiens de jouer un rôle plus actif dans la surveillance de leur risque de cancer numéro un.

Les hommes sont également plus susceptibles que les femmes de souffrir d’hypertension, de maladies cardiaques et de cancer et sont plus susceptibles que les femmes de devenir dépendants à l’alcool. Cependant, en moyenne, les hommes consultent un médecin 20% moins souvent que les femmes et sont donc plus susceptibles de laisser les symptômes ou les facteurs de risque à un stade précoce ne pas être traités pendant de longues périodes. Fondamentalement, les hommes sont plus susceptibles d’avoir besoin de conseils médicaux, mais moins susceptibles de le demander. C’est ce qu’on appelle l’effet «Superman». En raison du stéréotype de l’homme fort et invulnérable, comme Superman, les hommes ne prennent pas soin d’eux-mêmes et préfèrent souffrir en silence plutôt que de consulter un médecin. S’il n’y a pas d’urgence extrême, ils préfèrent ne montrer aucune faiblesse.

 

Messieurs, prenez votre santé en main! Téléchargez notre guide GRATUIT sur la santé des hommes  et découvrez tout ce dont vous avez besoin pour être au meilleur de vous-même. 

Télécharger le guide

 

 

Les principaux cancers chez les hommes sont le cancer de la prostate, du poumon et du côlon. 

  • Cancer de la prostate:  Un test d'antigène spécifique de la prostate (PSA) est l'un des tests utilisés pour aider à identifier le cancer de la prostate tôt, avant qu'il ne se développe ou se propage à d'autres parties du corps. Trouver un cancer tôt peut signifier que les traitements auront plus de succès. Un test PSA mesure la quantité de PSA dans le sang. Le PSA est une protéine produite par les cellules prostatiques. Il est principalement trouvé dans le sperme, mais de petites quantités de PSA peuvent également être trouvés dans le sang des hommes en bonne santé. Un test PSA est souvent utilisé avec un examen rectal digital (DRE) pour augmenter les chances de trouver un cancer de la prostate tôt, quand il est plus facile à traiter. Utiliser ces tests ensemble est préférable à l'utilisation de l'un ou l'autre test seul.
  • Cancer du poumon: Le tabagisme (actuel ou passé) est lié à 80% à 90% des cas de cancer du poumon. Contrairement à l'alcool - qui est considéré comme sûr s'il est consommé avec modération, quand il s'agit de fumer, il n'y a pas de quantité sûre. Pas même une cigarette par jour ou une cigarette occasionnelle le samedi soir. L'utilisation d'autres produits du tabac tels que les cigares ou les pipes augmente également le risque de cancer du poumon. La détection précoce peut être réalisée par des examens physiques et des tests de la fonction pulmonaire ou des tomodensitogrammes.
  • Cancer du côlon: Le risque de cancer du côlon peut être déterminé en examinant les antécédents familiaux et en utilisant des tests de dépistage comme une coloscopie. Une façon de tester le cancer colorectal est de rechercher du sang caché dans les selles. L'idée derrière ce test est que les vaisseaux sanguins dans les polypes colorectaux plus grands ou les cancers sont souvent fragiles et facilement endommagés par le passage des selles. Les vaisseaux endommagés saignent habituellement dans le côlon, mais il y a rarement assez de saignements pour que le sang puisse être vu dans les selles.

 

Chez Medisys, lors de votre bilan de santé préventif annuel, nous examinons votre état de santé actuel et vos facteurs de risque ainsi que vos antécédents familiaux. Nous collaborons également avec notre équipe de professionnels en nutrition et conditionnement physique car de nombreux problèmes de santé peuvent être atténués par un exercice régulier et une alimentation appropriés.

 

Faites de votre santé une priorité; Informez-vous dès maintenant sur nos bilans de santé préventifs en cliquant ici. 

 

 

Des petits changements peuvent faire une grosse différence 

  • Si vous fumez, cessez de fumer. Il n'y a pas de quantité sécuritaire.
  • Soyez plus actif. Les adultes devraient faire environ 2 1/2 d’exercice par semaine. Bon, nous sommes tous très occupés, mais le simple fait de se lever du sofa et faire un peu plus d’activités constitue un bon départ. Quelques conseils en cliquant ici.
  • Mangez sainement en vous assurant de consommer tous les jours une variété de fruits et de légumes. Limitez votre consommation d’aliments et de boissons dont la teneur en calories, en sucres, en gras et en alcool est élevée. Nos diététistes peuvent vous aider en la matière.
  • Dormez de 7 à 10 heures par nuit. Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens, mais ne sous-estimez pas l’importance d’une bonne nuit de sommeil. Quelques conseils en cliquant ici.
  • Préparez votre propre repas, comptez moins sur la restauration rapide. Quand vous mangez dehors, faites des choix intelligents.

  • Gérez votre stress. Le stress peut parfois être une bonne chose. Par contre, il peut s’avérer néfaste lorsqu’il est si important que vous vous sentez débordé, et lorsqu’il vous semble que le contrôle vous échappe. Prenez soin de vous. Évitez les drogues et l’alcool. Obtenez un soutien. Entretenez des rapports sociaux. Demeurez actif.
  • Et, bien sûr, rendez régulièrement visite à votre médecin pour effectuer un bilan de santé

 

Envie d'obtenir une meilleure nuit de sommeil? Téléchargez notre guide ultime sur le sommeil GRATUITEMENT.

TÉLÉCHARGER LE GUIDE DU SOMMEIL