<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Rosacée : causes, symptômes, prévention et traitements.

Par Medisys le April 01 2019 | Nouvelles, Soins de la Peau

Alors qu’une subtile coloration rosée des joues illumine le visage et est synonyme de santé, la rougeur persistante que présentent plus de 3 millions de Canadiens touchés par la rosacée chronique est loin d’être l’éclat recherché.

Principalement présente chez les personnes à la peau claire de plus de 30 ans (et plus de femmes que d’hommes), cette dermatite inflammatoire chronique est souvent sous-diagnostiquée, cause une gêne importante et est fréquemment associée à tort à l’alcoolisme.

La rosacée affecte les personnes atteintes tant sur le plan physique qu’émotionnel. En effet, près de 75 % des personnes touchées par la rosacée rapportent que celle-ci a des répercussions négatives sur leur estime de soi et sur leur carrière. Bien qu’on ne puisse guérir définitivement la rosacée, des avancées dans le traitement de cette affection chronique de la peau sont réalisées.

Avril est le mois de la sensibilisation à la rosacée! Pensez-vous être atteint, ou avez-vous des questions ou des préoccupations relatives à votre diagnostic? Une consultation effectuée à l’aide d’une application de soins de santé virtuels est une façon facile et pratique d’obtenir un diagnostic, des réponses à vos questions et même un plan de traitement, et ce, depuis le confort de votre domicile ou de votre milieu de travail.

Les problèmes dermatologiques constituent l’un des trois principaux troubles traités par l’entremise de la plateforme de soins de santé virtuels Medisys sur demande. Cliquez ici pour vérifier votre admissibilité aux services de Medisys sur demande ou pour en savoir plus sur la télémédecine ou les soins de santé virtuels.

 

QUELS SONT LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES DE LA ROSACÉE?

Les premières manifestations de la rosacée surviennent généralement à l’âge adulte, entre 30 et 50 ans. Au début, les symptômes peuvent être de nature intermittente et se traduire par une rougeur périodique et une sensation de brûlure au niveau du visage. Avec le temps, la rougeur s’installe de façon plus permanente et la peau s’assèche. Il existe quatre sous-types de rosacée comportant des degrés d’intensité variables :

• la rosacée érythématotélangiectasique (souvent appelée « couperose ») se caractérise par une rougeur persistante et des vaisseaux sanguins dilatés

• la rosacée papulopustulaire (ou acné rosacée) entraîne des lésions semblables à l’acné

• la rosacée phymateuse est une forme plus rare qui cause un épaississement de la peau

• la rosacée oculaire, qui touche les paupières ou la conjonctive, cause habituellement une sensation de brûlure et de picotement dans les yeux et est souvent accompagnée d’une rosacée de la peau.

 

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA ROSACÉE?

On ne connaît pas encore pleinement les causes et les origines de la rosacée – il s’agit d’une maladie complexe qui fait actuellement l’objet de nombreuses recherches – mais nous savons qu’elle est liée en partie à une prédisposition génétique. Celle-ci peut causer une altération de la fonction protectrice de la peau et ainsi entraîner une réaction inflammatoire complexe à laquelle participent plusieurs micro-organismes naturellement présents sur la peau.

L’alcoolisme ne cause pas la rosacée; il s’agit d’une idée fausse malheureusement répandue. Toutefois, l’alcool fait partie des nombreux facteurs pouvant déclencher ou aggraver les poussées de rosacée chez les personnes atteintes (avec l’exposition au soleil, la chaleur et le stress).

 

EN SAVOIR PLUS SUR LES SOINS VIRTUELS

 

PEUT-ON GUÉRIR COMPLÈTEMENT LA ROSACÉE?

Bien qu’il n’y ait pas de remède à la rosacée, il existe heureusement plusieurs méthodes efficaces de prévention et de traitement de cette affection. Les dermatologues recommandent aux personnes touchées par la rosacée de traiter leur peau avec douceur, de protéger celle-ci du soleil pendant toute l’année, et d’éviter les déclencheurs possibles comme le stress, l’exposition aux températures extrêmes (chaudes ou froides), les aliments épicés, le café, les boissons alcoolisées et les boissons très chaudes. L’effet de ces modifications du mode de vie varie d’une personne à l’autre.

De nombreux produits cosmétiques topiques pouvant aider à maîtriser la rosacée sont offerts en vente libre. Les personnes touchées par la rosacée doivent éviter les produits aux ingrédients abrasifs ou pouvant irriter la peau; on recommande l’utilisation de produits de soins cutanés doux, non parfumés et qui ne contiennent pas d’alcool. Pour masquer la rougeur, on peut appliquer un fond de teint aux pigments verts sur la zone touchée qu’on recouvre ensuite d’une couche de produit correspondant au teint naturel de la peau. Les produits cosmétiques hypoallergènes sont à privilégier.

« Il est important de garder la peau bien hydratée, surtout en hiver », explique Dre Amina Bougrine, dermatologue de renom à la clinique de santé préventive Medisys de Montréal. Comme l’exposition au soleil peut aggraver les symptômes de la rosacée, les personnes atteintes de rosacée devraient appliquer quotidiennement un écran solaire à large spectre comportant un facteur de protection solaire d’au moins 30.

« Lorsqu’il fait chaud à l’extérieur, il est important que les personnes touchées par la rosacée tentent de se maintenir au frais. En cas de conditions climatiques extrêmes, je recommande à celles-ci de bien couvrir leur visage et de protéger leur peau à l’aide d’une bonne crème hydratante », poursuit Dre Bougrine. La maîtrise du stress et une alimentation saine et équilibrée peuvent également contribuer à prévenir les poussées de rosacée.

 

Cliquez ici pour télécharger  le guide alimentaire pour manger santé au quotidien.

 

Il existe également plusieurs traitements médicaux efficaces de la rosacée, notamment :

• les traitements topiques (ivermectine, métronidazole, acide azélaïque et brimonidine)

• les traitements oraux (antibiotiques de la famille des tétracyclines, isotrétinoïne)

• les traitements au laser.

 

Le traitement topique à usage quotidien à base de brimonidine (Onreltea) est un puissant vasoconstricteur qui neutralise temporairement la rougeur causée par la dilatation des vaisseaux sanguins. Les traitements topiques classiques comme le métronidazole et l’acide azélaïque peuvent atténuer quelque peu la rougeur, mais visent principalement la réduction des lésions semblables à l’acné.

Les tétracyclines orales constituent une autre pierre angulaire du traitement de la rosacée et s’attaquent principalement aux lésions de type acnéen. Bien qu’il s’agisse d’antibiotiques, l’efficacité de ces composés reposerait sur un mode d’action anti-inflammatoire. Afin d’éviter de perturber la flore intestinale ou de contribuer à la résistance générale aux antibiotiques, on peut utiliser ces agents à des doses subantimicrobiennes (par exemple, la dose antibiotique habituelle de la doxycycline est de 100 mg, et la dose subantimicrobienne, de 40 mg).

Alors qu’on prévoit que le nouveau traitement par la brimonidine soit une arme importante dans l’arsenal de stratégies de lutte contre la rosacée, les traitements à base d’énergie comme le laser vasculaire et la lumière intense pulsée (IPL) représentent les modes de traitement les plus puissants contre les formes courantes de rosacée. Ces méthodes traitent la télangiectasie (dilatation de petits vaisseaux), sur laquelle les traitements classiques n’ont aucun effet, tout en réduisant la rougeur de base. Des traitements répétés sont nécessaires pour obtenir une amélioration optimale.

 

Consultez un dermatologue, votre fournisseur de soins de santé Medisys ou votre équipe de soins virtuels de Medisys sur demande pour obtenir un diagnostic et un traitement approprié pour toute affection cutanée, y compris la rosacée.

Références

• Asai Y, et al. Canadian Clinical Practice Guidelines for Rosacea. Journal of Cutaneous Medicine and Surgery. 2016;20(5):432-45.

• Association canadienne de dermatologie. (2016). Rosacée : Vivre avec la rosacée, https://dermatology.ca/fr/patients-et-grand-public/peau/rosacee/. Consulté le 16 octobre 2016.