<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

COVID-19 : Questions et réponses pour les employeurs

Que faut-il faire si un employé reçoit un test positif au dépistage de la COVID-19? 

Si un employé est soupçonné d’être atteint de la COVID-19 au travail (symptômes tels que fièvre, toux et difficultés respiratoires), le comité consultatif des questions médicales de TELUS recommande pour le moment de lui remettre si possible un masque chirurgical, de l’isoler dans une pièce et de lui demander de téléphoner à un fournisseur de soins de santé pour obtenir des instructions supplémentaires. L’employé doit rester en isolement jusqu’à ce que des dispositions soient prises pour assurer son transport (par un moyen autre que les transports publics) à la maison ou à l’hôpital, selon la gravité des symptômes et les avis médicaux. Une fois à la maison, l’employé doit se mettre en quarantaine durant 14 jours si ses symptômes correspondent à ceux de la COVID-19, ou selon les directives reçues du fournisseur de soins de santé.

Si un de vos employés est soupçonné d’être atteint de la COVID-19 alors qu’il est à l’extérieur du bureau, il faut aviser cet employé et toutes les personnes avec qui il a eu des contacts étroits de se placer en isolement durant 14 jours et de surveiller ses symptômes. Les employeurs doivent soutenir les employés en isolement volontaire et qui travaillent de la maison. Si les personnes avec qui l’employé a eu des contacts étroits présentent des symptômes de la COVID‑19, elles doivent téléphoner à leur professionnel de la santé.

 

 

Devons-nous annuler les conférences prévues?

Oui. Dès maintenant et jusqu’à nouvel ordre, les autorités de la santé publique recommandent de pratiquer la distanciation sociale afin de ralentir la propagation de la COVID-19. La distanciation sociale consiste à réduire activement les contacts rapprochés avec les autres membres de la collectivité. Dans le cas des organisations, la distanciation sociale implique l’annulation de tout grand rassemblement de personnes. Dans la mesure du possible, les réunions doivent se tenir de façon virtuelle et tout employé qui peut le faire doit travailler de la maison. 

 

Devons-nous interdire les voyages vers certaines destinations?

En vertu des recommandations des gouvernements et des avertissements aux voyageurs, il faut éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada.

Les autorités de la santé publique demandent aux personnes qui reviennent de l’étranger de se placer en isolement volontaire durant 14 jours et d’appeler les services de soins de santé s’ils présentent tout symptôme de la COVID-19.

L’isolement volontaire consiste à rester à la maison et à éviter les contacts avec les autres afin de prévenir la propagation du virus.

Plus d’information ici.

 

Devons-nous encourager le travail à la maison?

Absolument. Durant une pandémie, il est important que les organisations encouragent et aident leurs employés à travailler de la maison. Vu les circonstances, les organisations doivent mettre l’accent sur le fait qu’un employé qui a l’esprit d’équipe est celui qui travaille de la maison afin de limiter le risque d’exposition au virus et sa propagation.

 

 

Combien de degrés de séparation s’appliquent? Un employé qui a été en contact avec une personne qui pourrait avoir côtoyé une personne qui a reçu un diagnostic de COVID-19 doit-il rester à la maison?

En général, les autorités sanitaires recommandent aux contacts de premier degré des personnes qui ont obtenu un résultat positif au test d’écouvillonnage pour la détection du virus COVID-19 de s’isoler durant 14 jours. À moins d’indication contraire de la part des autorités, l’isolement volontaire n’est pas nécessaire pour les contacts de second degré, p. ex. l’ami d’un ami. Il faut demander aux contacts de second degré de pratiquer la distanciation sociale, de surveiller l’apparition de symptômes et, le cas échéant, de communiquer avec les services de santé.

Si elles n’ont pas subi de test de détection par écouvillonnage, les personnes qui ont eu des contacts étroits avec une personne atteinte ou soupçonnée d’être atteinte de la COVID-19 doivent aussi s’isoler durant 14 jours et communiquer avec les services de santé en cas de symptômes.

 

 

Que devons-nous faire si un cas est confirmé dans notre édifice, mais à l’extérieur de notre groupe d’employés?

Veillez à rester en communication avec le gestionnaire immobilier ou le propriétaire de l’immeuble afin d’être bien au fait des mesures et des plans à suivre si un cas est confirmé.

 

Des employés présentent des symptômes de rhume par intermittence. Devrions-nous conseiller à ces employés de rester à la maison pendant 14 jours même s'ils se sentent mieux?

Oui. En période de distanciation sociale, les employés devraient travailler autant que possible à domicile. Si ce n'est pas possible et qu'ils doivent aller travailler, ils devraient s'isoler pendant 14 jours s'ils présentent des symptômes pseudo-grippaux, car ceux-ci sont similaires aux symptômes du COVID-19.

 

Que se passe-t-il si quelqu'un au domicile de l'employé présente des symptômes mais que l'employé se sent bien? Doit-il s'isoler pendant 14 jours?

En cas de contact avec une personne présentant des symptômes du rhume ou de la grippe, les employés doivent s'auto-surveiller pendant 14 jours en cas d'apparition de symptômes et augmenter leur distance des autres personnes, dans la mesure du possible. Si des symptômes apparaissent, les employés doivent s'isoler immédiatement.

 

Numéros des agences de santé publique à composer pour obtenir de l’information sur la COVID-19 :

Alberta : 811
Ontario : 1-866-797-0000

Colombie-Britannique : 811

Saskatchewan : 811

Manitoba : 1-888-315-9257

Québec : 1-877-644-4545

Île-du-Prince-Édouard : 811

Terre-Neuve-et-Labrador : 1-888-709-2929

Nouvelle-Écosse : 811

Nouveau-Brunswick : 811

Nunavut : 1-867-975-5772