<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

COVID-19 : Questions et réponses pour les employeurs

Que faut-il faire si un employé reçoit un test positif au dépistage de la COVID-19? 

Si un employé est soupçonné d’être atteint de la COVID-19 au travail (symptômes tels que fièvre, toux et difficultés respiratoires), le comité consultatif des questions médicales de TELUS recommande pour le moment de lui remettre si possible un masque chirurgical, de l’isoler dans une pièce et de lui demander de téléphoner à un fournisseur de soins de santé pour obtenir des instructions supplémentaires. L’employé doit rester en isolement jusqu’à ce que des dispositions soient prises pour assurer son transport (par un moyen autre que les transports publics) à la maison ou à l’hôpital, selon la gravité des symptômes et les avis médicaux. Une fois à la maison, l’employé doit se mettre en quarantaine durant 14 jours si ses symptômes correspondent à ceux de la COVID-19, ou selon les directives reçues du fournisseur de soins de santé.

Si un de vos employés est soupçonné d’être atteint de la COVID-19 alors qu’il est à l’extérieur du bureau, il faut aviser cet employé et toutes les personnes avec qui il a eu des contacts étroits de se placer en isolement durant 14 jours et de surveiller ses symptômes. Les employeurs doivent soutenir les employés en isolement volontaire et qui travaillent de la maison. Si les personnes avec qui l’employé a eu des contacts étroits présentent des symptômes de la COVID‑19, elles doivent téléphoner à leur professionnel de la santé.

 

Devons-nous annuler les conférences prévues?

Oui. Dès maintenant et jusqu’à nouvel ordre, les autorités de la santé publique recommandent de pratiquer la distanciation sociale afin de ralentir la propagation de la COVID-19. La distanciation sociale consiste à réduire activement les contacts rapprochés avec les autres membres de la collectivité. Dans le cas des organisations, la distanciation sociale implique l’annulation de tout grand rassemblement de personnes. Dans la mesure du possible, les réunions doivent se tenir de façon virtuelle et tout employé qui peut le faire doit travailler de la maison. 

 

Devons-nous interdire les voyages vers certaines destinations?

En vertu des recommandations des gouvernements et des avertissements aux voyageurs, il faut éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada.

Les autorités de la santé publique demandent aux personnes qui reviennent de l’étranger de se placer en isolement volontaire durant 14 jours et d’appeler les services de soins de santé s’ils présentent tout symptôme de la COVID-19.

L’isolement volontaire consiste à rester à la maison et à éviter les contacts avec les autres afin de prévenir la propagation du virus.

Plus d’information ici.

 

Devons-nous encourager le travail à la maison?

Absolument. Durant une pandémie, il est important que les organisations encouragent et aident leurs employés à travailler de la maison. Vu les circonstances, les organisations doivent mettre l’accent sur le fait qu’un employé qui a l’esprit d’équipe est celui qui travaille de la maison afin de limiter le risque d’exposition au virus et sa propagation.

 

Combien de degrés de séparation s’appliquent? Un employé qui a été en contact avec une personne qui pourrait avoir côtoyé une personne qui a reçu un diagnostic de COVID-19 doit-il rester à la maison?

En général, les autorités sanitaires recommandent aux contacts de premier degré des personnes qui ont obtenu un résultat positif au test d’écouvillonnage pour la détection du virus COVID-19 de s’isoler durant 14 jours. À moins d’indication contraire de la part des autorités, l’isolement volontaire n’est pas nécessaire pour les contacts de second degré, p. ex. l’ami d’un ami. Il faut demander aux contacts de second degré de pratiquer la distanciation sociale, de surveiller l’apparition de symptômes et, le cas échéant, de communiquer avec les services de santé.

Si elles n’ont pas subi de test de détection par écouvillonnage, les personnes qui ont eu des contacts étroits avec une personne atteinte ou soupçonnée d’être atteinte de la COVID-19 doivent aussi s’isoler durant 14 jours et communiquer avec les services de santé en cas de symptômes.

 

Que devons-nous faire si un cas est confirmé dans notre édifice, mais à l’extérieur de notre groupe d’employés?

Veillez à rester en communication avec le gestionnaire immobilier ou le propriétaire de l’immeuble afin d’être bien au fait des mesures et des plans à suivre si un cas est confirmé.

 

Des employés présentent des symptômes de rhume par intermittence. Devrions-nous conseiller à ces employés de rester à la maison pendant 14 jours même s'ils se sentent mieux?

Oui. En période de distanciation sociale, les employés devraient travailler autant que possible à domicile. Si ce n'est pas possible et qu'ils doivent aller travailler, ils devraient s'isoler pendant 14 jours s'ils présentent des symptômes pseudo-grippaux, car ceux-ci sont similaires aux symptômes du COVID-19.

 

Que se passe-t-il si quelqu'un au domicile de l'employé présente des symptômes mais que l'employé se sent bien? Doit-il s'isoler pendant 14 jours?

En cas de contact avec une personne présentant des symptômes du rhume ou de la grippe, les employés doivent s'auto-surveiller pendant 14 jours en cas d'apparition de symptômes et augmenter leur distance des autres personnes, dans la mesure du possible. Si des symptômes apparaissent, les employés doivent s'isoler immédiatement.

 

Comment pouvons-nous soutenir un employé qui a peur de venir travailler à cause de la COVID-19, mais dont les tâches ne peuvent pas être réalisées à distance (par exemple les opérateurs d'équipement lourd)? 

Dans les cas où les employés ne peuvent pas travailler à domicile, il est important de leur rappeler de pratiquer la distance physique autant que possible et ce, en tout temps. Par exemple, ils devraient éviter les transports en commun si possible, pratiquer la distance physique au travail et en dehors du travail, et maintenir de bonnes pratiques d'hygiène comme se laver les mains souvent, pendant au moins 20 secondes. Ils devraient également continuer à surveiller leur santé et l’apparition possible de symptômes.

Il est également extrêmement important de s'assurer qu’un soutien approprié en matière de santé mentale est mis à disposition des travailleurs, et de souligner qu’il est possible de maintenir des liens sociaux virtuellement. Il pourrait également être utile de créer un centre de ressources pour les employés qui ont besoin d'obtenir des réponses à leurs questions sur la COVID-19.

 

Quelles conditions médicales préexistantes rendent une personne plus susceptible de développer des complications si elle est testée positive à la COVID-19?    

Les personnes les plus à risque de complications sont les suivantes :

  • Les aînés (60 ans et plus) et en particulier ceux qui ont des conditions médicales préexistantes, y compris celles énumérées ci-dessous.
  • Les femmes au troisième trimestre d’une grossesse
  • Les personnes ayant des conditions médicales sous-jacentes telles que :
    • Diabète
    • Maladie cardiaque
    • Cancer actif
    • Antécédent d’AVC
    • Asthme
    • MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique)
    • Une condition nécessitant une dialyse
    • Immunosuppression

OU tel que défini par leur professionnel de santé personnel OU proches aidants (par exemple vivant avec elles) pour l'un des cas ci-dessus.

 

Y a-t-il des médicaments qui peuvent causer des complications et doivent donc être arrêtés ou ne pas être pris par une personne testée positive à la COVID-19?           

Certains rapports font mention d’un lien entre la prise d’Advil / ibuprofène et une infection plus grave, mais il n'y a pas encore de réponses claires. Veuillez parler à votre professionnel de la santé avant d'arrêter la prise d’un médicament pour une condition chronique, et lui faire part de toute préoccupation que vous pourriez avoir.

 

Jusqu'à présent, la période d'incubation moyenne a été estimée à 14 jours. Est-ce le cas pour tout le monde, ou tout du moins la majorité, ou peut-elle dépasser 14 jours?

La période d'incubation de la COVID-19 est actuellement estimée à 5-6 jours, les symptômes apparaissant généralement dans les 2-14 jours.

 

Les personnes travaillant à l'hôpital sont considérées comme plus à risque d'être infectées. Quelles précautions supplémentaires, le cas échéant, les membres de leur famille devraient-ils prendre pour limiter les risques d'exposition?

En cas de contact étroit avec une personne qui présente un risque accru d'exposition, les individus doivent être particulièrement vigilants quant à la mise en œuvre de mesures d'hygiène sécuritaires, au nettoyage fréquent des surfaces partagées et à la pratique de la distanciation physique.

Dans le cas des travailleurs de la santé, veuillez suivre les instructions de l'hôpital. Lavez régulièrement vos vêtements à l'eau tiède et envisagez d'avoir des « vêtements de travail » qui sont retirés dans une zone dédiée de la maison avant de vous laver les mains et de vous habiller avec des « vêtements de maison ».

 

Quelle est la période de récupération pour une personne qui a été testée positive?

Quelqu'un qui a été testé positif doit s'isoler pendant au moins 14 jours et jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. De plus, les individus doivent toujours communiquer avec un professionnel de la santé en cas de préoccupation.

 

Quelles précautions une personne peut-elle prendre pendant l'épidémie de COVID-19 si elle visite une clinique ou un hôpital pour d'autres raisons médicales, d'autant plus que les cliniques peuvent ne pas avoir de masque?

À ce stade, toutes les visites non urgentes à la clinique et à l'hôpital doivent être évitées autant que possible; s'ils sont disponibles, les soins virtuels (via une application mobile dédiée, ou un appel téléphonique ou vidéo avec votre médecin) sont l'option privilégiée.

 

La COVID-19 se propage-t-elle facilement par contact avec des surfaces infectées?

Des précautions doivent être prises contre les gouttelettes et la transmission par contact. Il est probable que le contact direct est plus susceptible de transmettre la maladie, mais le contact avec des surfaces infectées peut être à l'origine de plus de transmissions en termes de nombre, car la COVID-19 peut durer plusieurs jours sur les surfaces. C’est pourquoi il est important de se laver fréquemment les mains, pendant au moins 20 secondes.

 

Recommanderiez-vous aux travailleurs qui doivent avoir un rendez-vous de suivi (non urgent) pour une réclamation de la CAT de se rendre à leur rendez-vous ou de l'annuler et le reporter à une date ultérieure?

Il est généralement conseillé de suspendre les services non essentiels (y compris les services médicaux) et de reporter les rendez-vous non urgents à une date ultérieure. Communiquez avec votre professionnel de la santé pour déterminer si votre visite peut être retardée en toute sécurité ou effectuée virtuellement.

 

Cette maladie est-elle aéroportée? Le virus peut-il se propager à travers des systèmes de ventilation courants comme dans les condos ou les immeubles à appartements?

La COVID-19 se propage par gouttelettes (toux, éternuements, etc.) et par contact dans un rayon de 2 mètres, ainsi qu'en touchant les surfaces infectées puis en touchant nos muqueuses.

 

Pouvons-nous utiliser Akira dès maintenant même si nous n'avons pas de compte?       

Akira est disponible dans le cadre de régimes d'avantages sociaux pour les employeurs ou les étudiants. Cela dit, nous avons également un outil d'autoévaluation spécialement conçu pour la COVID-19, qui est disponible pour tous les Canadiens. Il est accessible ici : https://covid19.telushealth.com/fr/

 

Un certain nombre de nos employés ont exprimé leur intérêt à se procurer des masques, mais ceux-ci ne sont pas disponibles à l'heure actuelle. Existe-t-il des options pour utiliser des masques improvisés?       

Nous ne recommandons pas les masques pour le grand public, car ils sont vraiment plus utiles pour les personnes qui s'attendent à être en contact très étroit avec des personnes malades (par exemple, des professionnels de la santé). Les masques doivent également être portés par les personnes malades et qui doivent se rendre à l'hôpital pour éloigner les germes des autres.

 

Y a-t-il un régime alimentaire particulier que nous pouvons recommander à nos employés?    

Bien qu'il n'y ait pas de régime particulier à recommander, il est important de maintenir une alimentation équilibrée qui comprend une variété d'aliments frais et de nutriments, d'autant plus que nos routines changent et que la plupart d'entre nous sont probablement moins actifs que d'habitude. Il est également important de rester hydraté tout au long de la journée. Notre bulletin d’information Medisys comprend également des recettes pour vous aider à trouver de nouvelles idées de repas. Cliquez ici pour vous abonner gratuitement à notre bulletin mensuel, ou ici pour télécharger notre livre de recettes.

 

De nouvelles statistiques semblent indiquer que les populations plus jeunes (moins de 65 ans) contractent une maladie plus grave? Est-ce vrai?

La plupart des gens présentent des symptômes légers à modérés. Les personnes âgées et les personnes atteintes de certaines conditions médicales sont plus susceptibles de contracter une infection plus grave (voir ci-dessus), mais n'importe qui peut avoir une infection grave; même si c'est moins probable pour les moins de 65 ans, c'est toujours possible.

 

Avez-vous des stratégies de santé mentale que vous pourriez partager?  

Veuillez consulter nos articles de blogue dédiés et les diapositives de notre récent webinaire sur la COVID-19 pour certaines stratégies et approches concernant le soutien en santé mentale dans le contexte de l'auto-isolement et de l'éloignement social. Vous pouvez également participer à notre campagne en ligne 30 jours pour votre santé mentale.

 

Comment les gens devraient-ils nettoyer les produits qu'ils achètent à l'épicerie tels que les fruits et légumes qui ont été manipulés par d'autres? Y a-t-il un risque?

Tous les produits doivent être soigneusement rincés avant d’être mangés. Ils peuvent être lavés avec du savon et de l'eau par mesure de précaution supplémentaire. N'oubliez pas de vous laver les mains avant de préparer les repas et avant de manger, et essayez d'acheter des produits qui peuvent être pelés.

 

Avec la pandémie, les professionnels de la santé sont fortement mobilisés. Comment Akira gère la situation et recrute ses cliniciens?    

Nous avons activement recruté des cliniciens à travers le pays par le biais de divers canaux et nous sommes en train d'intégrer un certain nombre d'infirmiers et d'infirmiers autorisés sur la plateforme. Nous intégrons également des cliniciens Medisys pour aider les Canadiens pendant cette période.

 

Numéros des agences de santé publique à composer pour obtenir de l’information sur la COVID-19 :

Alberta : 811
Ontario : 1-866-797-0000

Colombie-Britannique : 811

Saskatchewan : 811

Manitoba : 1-888-315-9257

Québec : 1-877-644-4545

Île-du-Prince-Édouard : 811

Terre-Neuve-et-Labrador : 1-888-709-2929

Nouvelle-Écosse : 811

Nouveau-Brunswick : 811

Nunavut : 1-867-975-5772