<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

6 mythes sur la COVID-19 déboulonnés

À l’heure où les Canadiens suivent l’actualité à partir de sources d’information diverses afin de se renseigner sur la menace que constitue la COVID-19 pour la santé, il peut être difficile de distinguer le vrai du faux.

C’est pourquoi nos experts médicaux ont décidé de déboulonner 6 mythes répandus à propos de la COVID-19 et du nouveau coronavirus qui en est responsable.

 

Mythe no 1 : C’est comme avoir la grippe.

Bien que la plupart des gens atteints de la COVID-19 éprouvent effectivement des symptômes bénins ou modérés qui ressemblent à ceux de la grippe, le tableau clinique de cette maladie est bien plus sérieux que celui de la grippe saisonnière, le nouveau coronavirus risquant davantage de provoquer des symptômes et des complications respiratoires graves.

Il est encore trop tôt pour déterminer avec précision le taux de décès imputables à la COVID-19, mais selon l’Organisation mondiale de la Santé, le nombre de décès déclarés divisé par le nombre de cas signalés se situerait actuellement entre 3 et 4 %. Même s’il est possible que ce pourcentage soit sous-estimé en raison des nombreux cas d’infection non déclarés, nous savons que la COVID-19 est au moins 10 fois plus mortelle que la grippe saisonnière.

 

Mythe no 2 : J’ai des symptômes qui ressemblent à ceux du rhume, alors je dois avoir un simple rhume. Je n’ai pas vraiment besoin de m’isoler.

Les symptômes de la COVID-19 peuvent effectivement ressembler à ceux du rhume banal ou de la grippe. Or les personnes qui sont atteintes de la COVID-19 peuvent la transmettre à d’autres même si leurs symptômes sont minimes. C’est pourquoi il est essentiel de s’isoler dès qu’on a le rhume ou qu’on éprouve des symptômes évoquant la COVID-19 afin de protéger nos proches et notre collectivité.

 

Mythe no 3 : C’est dangereux pour les personnes âgées et celles atteintes de maladies sous-jacentes, mais pas pour les enfants et les adultes en bonne santé.

Ce mythe regrettable donne à beaucoup d’adultes un faux sentiment de sécurité, puisqu’ils croient qu’ils ne seront pas très malades s’ils contractent le virus. Certes, les symptômes sont légers ou modérés chez la plupart des personnes jeunes et bien portantes, mais nul n’est à l’abri des effets néfastes de la maladie.

Il est vrai que les personnes âgées, celles atteintes de maladies sous-jacentes et celles qui sont particulièrement exposées au virus (p. ex., les travailleurs de la santé) sont plus vulnérables. Il est donc crucial que nous respections tous les consignes de la Santé publique et les mesures de distanciation physique afin de les protéger. Pour agir sur le déroulement de cette pandémie, il est primordial de rapporter nos symptômes, de s’isoler si nécessaire, de se laver les mains souvent et à fond, et de respecter rigoureusement la distanciation physique — à tout prix.

 

Mythe no 4 : Il faut être exposé à une personne infectée pendant 10 minutes pour contracter le virus.

Le virus se propage par des gouttelettes ou par contact. Pour qu’il y ait transmission par des gouttelettes, il faut être tout près de la personne infectée ou se tenir à moins de deux mètres d’elle pendant plusieurs minutes. Pour qu’il y ait transmission par contact, il faut toucher une surface contaminée et que nos mains entrent ensuite en contact avec nos muqueuses. Ces voies d’infection expliquent pourquoi la distanciation physique et le lavage des mains sont si importants.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LES SOINS VIRTUELS

 

Mythe no 5 : Il est possible d’aider à prévenir la COVID-19 en prenant un bain chaud, en buvant des boissons chaudes et en se rinçant le nez et la bouche.

Malheureusement, rien n’indique que l’une ou l’autre de ces mesures permette de prévenir la COVID-19. L’utilisation d’une solution saline pour lavage nasal peut accélérer la guérison d’un rhume banal, mais elle n’a pas fait ses preuves à titre de méthode de prévention ou de traitement d’infections respiratoires comme la COVID-19.

Voici les meilleurs moyens de se défendre contre le nouveau coronavirus :

  • Respectez les consignes sur la distanciation physique et isolez-vous au besoin;
  • Lavez-vous les mains à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes ou utilisez un gel hydroalcoolique (contenant au moins 60 % d’alcool);
  • Évitez de toucher votre visage;
  • Prenez soin de votre santé en restant en contact avec vos proches (virtuellement), en vous alimentant sainement, en faisant de l’exercice à la maison, en dormant suffisamment et en communiquant avec votre professionnel de la santé si vous avez des motifs d’inquiétude.

 

Mythe no 6 : Nous disposerons bientôt d’un vaccin qui mettra fin à la pandémie.

Un vaccin est en cours de préparation, mais il devra être soumis à de nombreux essais de longue durée et bien d’autres étapes avant de pouvoir être offert sur le marché, ce qui devrait prendre de 12 à 18 mois encore. D’ici là, le seul moyen dont nous disposons tous pour agir positivement sur l’épidémie consiste à en ralentir la progression en respectant la distanciation physique et les mesures d’hygiène. Soyons solidaires. Pour notre propre bien, celui de nos proches, de notre collectivité et de tous les Canadiens.

 

Ne faites confiance qu’aux informations provenant de sources fiables comme les sites Web du gouvernement ou le site Web de Medisys. Nous mettons régulièrement à jour notre contenu pour fournir des ressources qui vous aideront à vous épanouir. Abonnez-vous à notre bulletin d’information pour recevoir directement ces ressources par courriel.

S'inscrire au bulletin d'information