<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Questions et réponses avec Jonathan Lohé Chung, kinésiologue

Par Medisys le April 27 2020 | Rencontrez nos experts

Jonathan Lohé Chung est coordonnateur médical pour le Groupe Santé Medisys et travaille avec l’équipe de diététistes et de kinésiologues à la clinique pour cadres de Montréal. Il est titulaire d’un baccalauréat en kinésiologie de l’Université de Montréal et travaille actuellement de la maison en raison de la pandémie de COVID‑19, aux côtés de son dynamique fils de 14 mois.
 

Q : Nous sommes nombreux à devoir travailler de chez nous durant la pandémie de COVID-19. Quels sont les risques pour la santé physique associés au télétravail et comment peut-on les prévenir?

R : Le manque d’ergonomie de l’espace de travail à domicile peut causer un certain nombre de problèmes musculosquelettiques, notamment des maux de dos, des douleurs cervicales et plusieurs problèmes d’inflammation. Il est essentiel d’installer un poste de travail adéquat en positionnant bien l’écran d’ordinateur, en ajustant correctement la hauteur de la chaise et des accoudoirs et en utilisant un clavier externe et une souris plutôt qu’un ordinateur portable, si possible. 

 

En savoir plus sur les services de santé préventifs

 

Q : Pouvez-vous nommer trois choses que les gens peuvent faire pour optimiser leur santé physique lorsqu’ils travaillent de la maison? 

Il est essentiel de maintenir un mode de vie actif, bien qu’il soit facile de négliger cet aspect lors d’un changement de routine. Nous ne pouvons plus aller à la salle d’entraînement, jouer au soccer ou faire des longueurs à la piscine publique, mais il reste beaucoup d’autres possibilités, totalement légitimes! Voici quelques conseils :

  • Évitez de rester assis devant votre écran pendant des heures. Toutes les 30 minutes environ, levez-vous et marchez, étirez-vous ou montez et descendez l’escalier quelques fois. 
  • Adoptez un programme d’exercices quotidien à faire à la maison. Ce programme n’a pas besoin d’être très long et vous pouvez même faire participer les enfants! Bon nombre d’entre nous n’avons jamais vraiment fait d’exercices à la maison, alors essayez différentes options en ligne jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui vous accroche. 
  • Je ne répéterai jamais assez à quel point il est important d’aller dehors prendre l’air! Sautez sur un vélo, allez courir ou partez faire une marche rapide dans votre quartier.

 

Q : De quelle manière l’exercice de votre profession a-t-il changé depuis le début de la pandémie de COVID-19?

Notre clinique accueillant normalement des centaines de clients par jour, nous avons évidemment dû faire beaucoup d’ajustements. Les soins virtuels sont devenus une composante essentielle de notre service. Les consultations virtuelles avec des médecins, des infirmières ou des diététistes étant assez courantes, nous avons mis au point un service de consultation avec des kinésiologues, qui connaît un énorme succès jusqu’à maintenant! Nos kinésiologues peuvent répondre à des questions concernant l’activité physique, donner des suggestions et des conseils sur les exercices à faire à la maison, aider à l’installation d’un poste de travail adéquat et plus encore.

 

Q : Qu’avez-vous trouvé le plus difficile durant cette pandémie?

Ma conjointe travaille dans un hôpital, et j’ai trouvé assez difficile de gérer l’équilibre travail-vie personnelle avec un petit garçon de 14 mois très, très actif avec moi à la maison. J’arrive à travailler pendant la sieste et le soir, ce qui fait que je me lève très tôt et que je me couche très tard. Le plus difficile a été de faire des téléconférences pendant que mon fils grimpait sur moi et jouait avec mon casque d’écoute!

 

Q : Avez-vous observé des côtés positifs à cette pandémie?

Ça peut paraître simple, mais malgré les difficultés, j’ai trouvé vraiment merveilleux de pouvoir passer autant de temps avec mon petit garçon. Dans n’importe quelle autre circonstance, ça n’aurait pas été possible. Je découvre très rapidement à quel point il peut être difficile, mais aussi incroyablement gratifiant, d’être un « père au foyer ». J’ai développé une grande admiration pour ma conjointe, qui a été mère au foyer pendant plus d’un an!

Autre aspect positif indéniable : travailler en pyjama!

Obtenir plus d'information sur les soins de santé virtuels