<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

L’autocompassion est essentielle : voici comment la pratiquer

Notre réalité actuelle peut être bouleversante et susciter une panoplie d’émotions comme la peur, l’anxiété et l’affliction; après tout, nos vies sont sérieusement chamboulées. 

Notre régime alimentaire, notre horaire d’entraînement et nos relations interpersonnelles au travail ne sont plus les mêmes, sans parler de nos activités sociales, et ces changements à eux seuls peuvent déstabiliser notre santé mentale et physique.

Lors de périodes de transition, de perturbation et d’inquiétude, il est primordial de faire preuve d’encore plus d’autocompassion. En fait, cela peut transformer de façon radicale la façon dont vous percevez les difficultés et vous aider à vous sentir plus apte à relever les défis.

Voici une invitation sans pression à essayer quatre nouvelles aptitudes et attitudes durant cette période d’incertitude :

 

1. Accepter qu’il s’agit de notre réalité, du moins pour l’instant.

Peut-être ne vous sentez-vous pas tout à fait en paix avec la situation actuelle, mais l’acceptation est un outil puissant qui permet d’entretenir la force et la résilience nécessaires pour passer au travers de circonstances difficiles et de périodes de changement.

Joindre le défi pour la santé mentale

 

2. Établir une nouvelle routine.

Que vous travailliez de la maison ou que vous y passiez tout simplement plus de temps, pourquoi ne pas essayer de créer de nouveaux rituels? Vous pouvez par exemple vous doucher, brosser vos dents et vous habiller pour la journée dès le réveil, prendre le temps de vous asseoir tranquillement pour déjeuner, aller marcher en mi-journée ou après votre journée de travail, ou encore bouger joyeusement en suivant un cours de conditionnement physique en ligne. Essayez de trouver ce qui semble bon pour vous et choisissez de nouvelles habitudes ou de nouveaux rituels à ajouter à vos journées.


3. Laisser tomber la perfection au profit de la bienveillance.

Il est tout à fait acceptable de vous montrer moins exigeant envers vous-même en ce moment. Ce peut être une excellente occasion de « désapprentissage » pour vous délester de vos tendances perfectionnistes. Vous avez peut-être, par exemple, de la difficulté à suivre vos habitudes alimentaires « normales », et c’est parfaitement correct. Au lieu de vous sentir coupable des choix que vous faites pour nourrir votre corps, essayez de trouver comment vous pouvez instaurer une petite routine de repas et de collations. Il peut également être utile de considérer les aliments comme une façon de nourrir votre corps et votre esprit, en ayant en tête d’être doux et bon envers vous-même.

 

Vous ressentez du stress ou de l'anxiété? Obtenez un soutien en santé mentale du confort de votre domicile.

EN SAVOIR PLUS SUR LES SOINS VIRTUELS


4. Être reconnaissant.

Nous sommes, pour la plupart, choyés d’avoir un toit sur la tête, un service Internet pour nous connecter au monde extérieur et des aliments dans le réfrigérateur : nos besoins de base sont satisfaits. Le but d’être reconnaissant est de trouver dans les petites choses banales une façon de percevoir la vie de façon plus positive et de modifier des schémas de pensée potentiellement négatifs. Cela peut nous aider à nous sentir mieux et plus détendus, physiquement comme mentalement. Une excellente pratique à essayer est de noter, au réveil ou au coucher, quelques éléments pour lesquels vous êtes reconnaissant.

 

Durant cette période sans précédent, nous devons nous rappeler d’adapter continuellement nos habitudes afin de soutenir nos corps et nos esprits de la meilleure façon. Essayez d’éprouver une véritable compassion pour votre propre situation. Personne ne vous connaît mieux que vous-même, et vous pouvez choisir ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin pour assurer votre bien-être chaque jour.