<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Les Canadiens, plus grands buveurs en Amérique avec une consommation moyenne de 10 litres d'alcool pur par an par habitant

Dans un rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé, on a constaté que les Canadiens de 15 ans et plus buvaient en moyenne 10 litres d’alcool pur par habitant par an, classant le Canada au premier rang des plus gros buveurs en Amérique.

      

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, les hommes sont plus susceptibles que les femmes de boire excessivement. La consommation excessive d’alcool est associée à des risques importants à court et à long terme pour la santé, et le risque augmente à mesure que la consommation d’alcool augmente. Les hommes sont également plus susceptibles que les femmes de prendre d’autres risques (ex.: Conduire rapidement ou sans ceinture de sécurité) qui, lorsqu’ils sont associés à une consommation excessive d’alcool, augmentent davantage le risque de blessure ou de décès.

L’alcool est une drogue psychoactive qui a un effet dépresseur et peut créer une dépendance. Les effets à court terme de l’alcool incluent l’intoxication, la déshydratation et l’empoisonnement (s'il est consommé en grande quantité). La surconsommation d’alcool à long terme peut entraîner des dommages permanents à de nombreux
organes et à des systèmes corporels importants.

 

Utiliser de l’alcool ou d’autres substances pour supporter, s’engourdir ou «faire face» aux sentiments de stress ou tristesse est un indicateur potentiel qu’un problème peut exister ou pourrait bientôt se développer. Nos spécialistes sont là pour vous aider.

PRENDRE RENDEZ-VOUS OU OBTENIR DES INFORMATIONS

 

Les effets négatifs à long terme de la consommation excessive d’alcool comprennent des modifications du métabolisme hépatique, une dépendance, des dommages au système nerveux central et un risque accru de cancer, y compris le cancer du sein, du côlon et du foie ainsi que des cancers de la bouche, du pharynx et de l'œsophage. Sans parler du gain de poids indésirable («ventre de bière»), des troubles du sommeil chroniques et des changements négatifs dans l’humeur. Les effets négatifs de la consommation d’alcool sur le développement du fœtus et la fertilité féminine sont bien connus, mais des études plus récentes ont également démontré qu’une consommation d’alcool même modeste (5 verres par semaine) peut avoir un impact négatif sur la fertilité masculine. 

La consommation excessive d’alcool est également liée à un risque d’hypertension et de maladie du foie, ainsi qu’à des niveaux élevés de triglycérides (lipides sanguins) qui augmentent le risque de maladie cardiaque et de pancréatite (une inflammation du pancréas). L’alcool augmente l’inflammation dans le corps. L’inflammation chronique a été associée aux maladies neurodégénératives, ainsi qu’au cancer et aux maladies cardiaques.

Comme si cela ne suffisait pas, l’alcool fournit également des calories «vides» (calories avec peu de valeur nutritionnelle), ce qui favorise souvent le gain de poids et conduit à davantage de problèmes de santé. Consommer des calories «vides» en excès entraîne souvent un gain de poids et entraîne des problèmes de santé supplémentaires. Cliquez ici pour découvrir combien de calories se cachent dans les cocktails les plus populaires.

 

Y a-t-il des avantages à consommer de l'alcool en petites quantités? 

 

Fait intéressant, la recherche suggère que l’alcool, lorsqu’il est consommé avec modération (voir les lignes directrices ci-dessous), est associé à certains avantages pour la santé, notamment la réduction du risque de maladie cardiaque par l’augmentation du cholestérol HDL protecteur. En outre, le vin rouge et blanc contient des antioxydants qui offrent des avantages cardio-protecteurs, qui sont présents dans les raisins utilisés pour faire le vin. A noter, vous n’avez pas besoin de boire du vin pour obtenir ces avantages, vous pouvez manger une poignée de raisins à la place. Il y a cependant une ligne très fine et une qui ne devrait pas être franchie entre une quantité saine d’alcool et une quantité malsaine. Autrement dit, les avantages pour la santé associés à la consommation occasionnelle d’un verre de vin de 5 onces sont largement compensés par les risques pour la santé associés à une consommation d’alcool supérieure à la limite recommandée.

 

Obtenez notre guide ultime sur la santé des hommes.

Télécharger le guide

 

Donc trop d’alcool, c’est combien?


Il existe un consensus général au sein de la communauté médicale et scientifique selon lequel la consommation de boissons alcoolisées devrait être limitée à un maximum de 7 à 9 verres par semaine pour les femmes et de 14 verres par semaine pour les hommes. journée. Une «boisson» est considérée comme étant 12 onces (341 ml) de bière, 5 onces (142 ml) de vin, ou 1,5 onces (43 ml) de spiritueux. Deux notes importantes: 1) les directives sont telles que vous ne pouvez pas «économiser» votre allocation de boisson afin que vous puissiez «doubler» un samedi soir. 2) la plupart des médecins déconseillent de consommer de l’alcool tous les jours, même si la quantité totale par semaine respecte les directives.

 

Essayez ces conseils simples pour limiter votre consommation d’alcool et faire des choix de boissons à boire plus sains :

  • Une alternative aux boissons alcoolisées est les boissons non alcoolisées, à faible teneur en sucre telles que l’eau pétillante à la lime, concombre, menthe ou avec des grains de grenade.
  •  Diminuez votre portion en utilisant un verre plus petit et avec beaucoup de glaçons.
  •  Optez pour un vin blanc «spritzer» ( une combinaison devin blanc et de club soda ou eau gazeuse ou eau minérale ) au lieu du vin blanc
  • Choisissez des bières à faible teneur en alcool et en sucre
  • Choisissez toujours de limiter les calories en mélangeant votre alcool avec de l’eau gazeuse et aromatisez vos boissons avec une tranche de fruits frais ou un peu de jus de fruits naturels

 

Désireux(se) de faire un point sur votre santé et obtenir des conseils pour un mode de vie plus sain? Renseignez-vous sur nos bilans de santé préventifs en cliquant ici!

 

 

 Répandez la santé en partageant cet article!