<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Oranges et pamplemousses: alliés contre les AVC!

Par Medisys le February 08 2018 | Nouvelles, Nutrition et recettes

Manger des agrumes, en particulier les oranges et les pamplemousses, peut réduire le risque de développer un accident vasculaire cérébral ischémique associé à un caillot, selon une étude rapportée dans Stroke, une revue de l'American Heart Association

 
Vous avez des questions au sujet de l'alimentation ou de la santé préventive? Nous avons des réponses. Envoyez-nous un courriel à info@medisys.ca

PRENDRE RENDEZ-VOUS OU OBTENIR DES INFORMATIONS

 

Les chercheurs du Royaume-Uni ont voulu examiner de plus près comment la consommation d'aliments contenant différentes classes de flavonoïdes affectait le risque d'accident vasculaire cérébral.

Que sont les flavonoïdes?
Les flavonoïdes sont des composés bioactifs présents dans les fruits, les légumes,les noix, les haricots secs et les lentilles, le cacao, le thé et le vin rouge. Les flavonoïdes peuvent être classés en plusieurs classes, chaque classe se trouvant dans certains aliments et ayant des propriétés spécifiques de santé. Des études antérieures ont montré que la consommation de fruits, de légumes et de vitamine C est associée à une réduction du risque d'AVC.

Qu'est-ce qu'un accident vasculaire cérébral?

Un accident vasculaire cérébral survient lorsqu'une partie du cerveau se ferme en raison d'une perte de sang, causée soit par un blocage ou une embolie qui arrête le flux sanguin (ischémie), soit par une fuite causée par une hémorragie. Les flavonoïdes sont censés fournir une certaine protection contre les accidents vasculaires cérébraux en améliorant la fonction des vaisseaux sanguins et en réduisant l'inflammation.

 

Ce n'est pas parce que vous n'avez aucun symptôme de maladie cardiovasculaire que vous n'êtes pas à risque. Écoutez l'histoire incroyable de ce client Medisys.

PRENDRE RENDEZ-VOUS OU OBTENIR DES INFORMATIONS

 

Qu'a révélé l'étude?

Pour l'étude, les chercheurs ont examiné les données de l'étude américaine Nurse's Health Study. Ils ont examiné 14 années de données de suivi complétées par 69 622 participantes qui, tous les quatre ans, avaient déclaré leur apport alimentaire, y compris les détails des fruits et légumes qu'elles consommaient. Ils ont cherché des liens entre les six sous-classes majeures de flavonoïdes couramment présents dans le régime nord-américain et le risque d'AVC ischémique, hémorragique et total. Les six sous-classes principales qu'ils ont examinées étaient: les flavonones, les anthocyanes, les flavon-3-ols, les polymères flavonoïdes, les flavonols et les flavones. Comme on sait déjà que chaque sous-classe a un effet biologique différent, les chercheurs ne s'attendaient pas à trouver de liens bénéfiques forts entre la consommation totale de flavonoïdes et le risque d'AVC. Mais ils ont trouvé un lien fort entre la consommation élevée de flavonones dans les agrumes et le risque d'AVC réduit. Les femmes qui consommaient le plus présentaient un risque d'AVC ischémique inférieur de 19% à celui des femmes qui consommaient le moins de flavonones d'agrumes. Les oranges (82%) et les pamplemousses et (14%) présentaient les plus fortes quantités de flavonones. Source:

AVC, Journal de l'American Heart Association, février 2012