<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Luttez contre la douleur avec un régime anti-inflammatoire

Par Medisys le February 08 2018 | Nouvelles, Nutrition et recettes

L'inflammation est une réponse localisée du système immunitaire à une agression externe (infection, allergie, brûlure, etc.) ou interne (cellule cancéreuse, etc.). Les signes classiques de l'inflammation sont la chaleur, la rougeur, l'enflure, la douleur et la perte de fonction.

Alors que les médicaments et autres traitements sont importants, les chercheurs ont identifié certains aliments qui peuvent aider à contrôler l'inflammation. Le régime anti-inflammatoire est similaire au fameux régime méditerranéen. Même si vous ne souffrez pas d'inflammation, l'adoption d'un tel régime peut être bénéfique pour votre santé car elle vous encourage à manger beaucoup de fruits et de légumes, ainsi que des grains entiers et des protéines à base de plantes.

 

Rencontrez une diététiste agréée lors de votre bilan de santé préventif annuel Medisys et recevez des conseils santé adaptés à votre style de vie.

Prendre rendez-vous avec une diététiste

 

Objectifs de l’alimentation anti-inflammatoire 

  • Protéger le système immunitaire.
  • Diminuer les risques de maladies ayant une composante inflammatoire (maladie cardiovasculaires, asthme, côlon irritable, cancer, maladie autoimmune) ou en diminuer les symptômes. Cette diète ne permet pas de réduire l’inflammation normale survenant à la suite d’une blessure, mais plutôt l’inflammation chronique.
  • Vivre plus longtemps en santé.

 

Plus d'articles que vous pourriez aimer:
À quoi ressemble un repas de 2000 calories
Des repas sains contenant plus de glucides qu'une demi-miche de pain blanc
Vous pensez que les édulcorants artificiels sont un meilleur choix? Repensez-y
Le guide Medisys pour une alimentation pauvre en glucides
Défi 30 jours sans sucre raffiné

 

Recommandations générales

  • Inclure le plus d’aliments frais possible et varier son alimentation.
  • Réduire au minimum la quantité de produits alimentaires raffinés et de malbouffe.
  • Limiter la consommation de sucres concentrés (desserts sucrés, bonbons, boissons gazeuses, etc.) et d’aliments faits à base de sirop de maïs, riche en fructose.
  • Limiter les aliments riches en gras saturés et trans (gras animal, l’huile de coco et de palme, shortening, friture, etc.).
  • Restreindre la consommation d’aliments contenant beaucoup d’oméga-6 (huile de tournesol, de soya, de maïs et de carthame).
  • Manger en abondance des fruits et des légumes de couleurs vives. Une femme devrait consommer 7 à 8 portions de fruits et de légumes par jour et un homme, 8 à 10. Les fruits et les légumes les plus riches en antioxydants sont : les petits fruits, les oranges, les tomates et les légumes verts foncés.
  • Consommer suffisamment d’oméga 3. Il est recommandé de consommer 2-3 portions de poissons par semaine et de privilégier les poissons gras tels : le saumon, la sardine, le maquereau, le hareng et la truite. D’autres sources intéressantes d’oméga 3 qui devraient figurer régulièrement au menu sont : les noix de Grenoble, les graines de lin et les graines de citrouille.

 

Vous cherchez des recettes saines? Téléchargez notre livre de recettes GRATUIT Medisys créé par nos diététistes agréées.

OBTENIR LE LIVRE DE RECETTES

 

  • Choisir l’huile d’olive pour la cuisson ou les vinaigrettes.
  • Consommer davantage de protéines de sources végétales. Par exemple, les légumineuses, les produits à base de soya et les noix. Consommer de façon modérée le poisson et les produits laitiers maigres. Limiter la consommation de viande rouge.
  • Avoir un apport élevé en fibres. Il est recommandé de consommer de 28 g à 35 g de fibres par jour. Pour atteindre cette quantité, il est important de consommer quotidiennement 7 à 10 portions de fruits et de légumes et de privilégier les grains entiers tels que: les céréales à haute teneur en fibres, le blé entier, le riz brun, le bulghur, le quinoa, l’orge le gruau, etc..
  • Privilégier les aliments de faible index glycémiques.
  • Incorporer régulièrement le curcuma, l’ail, le gingembre, l’oignon et le poivre de Cayenne à vos recettes ! Ces aliments sont reconnus comme étant anti-inflammatoires.
  • Boire un verre de vin rouge à l’occasion. En quantité modérée, le vin peut procurer une action anti-inflammatoire dû au resvératrol qu’il contient. Le jus de raisins rouges contient aussi une bonne quantité des resvératrol.

Vous avez des questions relatives à la santé? Nous avons les réponses. Envoyez-nous un courriel à info@medisys.ca.