<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Rentrée des classes: 5 façons de soutenir la santé mentale des enfants

La plupart d’entre nous se souviennent de ce sentiment qui accompagne la rentrée scolaire. Certains enfants sont tout excités à l’idée de revoir leurs amis après les vacances d’été, mais pour d’autres, cette période peut engendrer un stress lorsqu’ils quittent leur famille et le confort de leur foyer. Si votre enfant retourne à l’école en septembre, son niveau d’anxiété peut être particulièrement élevé, dans le contexte de la nouvelle réalité associée à la COVID-19.

Voici cinq conseils pour soutenir la santé mentale de vos enfants, et la vôtre, cet automne :


1. Adoptez une communication ouverte et honnête

Parlez ouvertement avec vos enfants de ce qui les rend anxieux et rassurez-les sur le fait que leurs sentiments d’anxiété et de stress sont normaux. Il est important d’être honnête à propos de certains changements qu’ils pourraient vivre à l’école cette année. Il pourrait être demandé aux enfants de porter un masque et de se distancier physiquement de leurs amis. Rassurez vos enfants en leur expliquant que les mesures de sécurité mises en place par les écoles ont pour but de maintenir les enseignants, les élèves et les familles en bonne santé.

Il peut également être utile de leur rappeler les aspects positifs de la rentrée des classes. Les enfants pourront voir leurs amis et leurs enseignants dans un endroit qu’ils n’ont pas pu fréquenter depuis des mois. En tant que parent ou tuteur, vous pouvez être rassuré par le fait que vos enfants auront des journées plus structurées qui comprennent du temps en classe, le dîner à l’école, les devoirs et du temps en famille – une routine qui peut aider à rétablir un sentiment de normalité pendant ces périodes d’incertitude.

Favorisez l’ouverture en encourageant un dialogue ouvert avec votre enfant – demandez-lui comment s’est passée sa journée à l’école, et observez s’il se montre hésitant ou stressé lorsqu’il décrit ses expériences.


2. Surveillez les signes de détresse mentale

Lorsque les enfants sont anxieux, il est important de reconnaître et de valider leur anxiété. Créez des occasions pour vos enfants de vous confier ce qu’ils ressentent par rapport à la rentrée scolaire et surveillez les signes de stress. Voici certains des signes de détresse mentale chez les enfants :

- Difficultés de concentration
- Mauvaises habitudes de sommeil ou alimentaires
- Irritabilité
- Inquiétude ou pensées négatives
- Agitation
- Pleurs
- Plaintes de nausée ou de maux d’estomac


Pour les enfants comme pour les adultes, il est normal que les émotions fluctuent d’une journée à l’autre, surtout en période de transition. Portez attention à la fréquence des comportements de stress de votre enfant. Si ces comportements sont fréquents, ils peuvent être le signe d’un problème plus important, alors voyez à parler avec votre fournisseur de soins primaires ou à démarrer une consultation sur votre Akira par TELUS Santé si vous vous inquiétez des réactions de votre enfant.

Les activités créatives comme le jeu et le dessin peuvent également aider les enfants à s’exprimer et à communiquer les sentiments négatifs qu’ils pourraient avoir.


3. Informez votre enfant et préparez-le

Informez les enfants des changements auxquels ils peuvent s’attendre, afin que vous puissiez faire en sorte de normaliser cette période inhabituelle de rentrée des classes. Tenez-vous au courant des politiques de l’école et informez vos enfants des changements concernant la taille des classes, l’espace entre les bureaux, les dîners, les récréations et les activités extrascolaires. Il peut également être utile de mentionner la possibilité de fermetures futures de l’école, afin que votre enfant ne soit pas bouleversé si son école ferme plus tard dans l’année.

Rappelez-vous que la plupart des études en arrivent à la conclusion que si les enfants peuvent être porteurs du nouveau coronavirus, ils sont moins à risque que les autres d’éprouver des symptômes graves. Aborder cette question peut aider à rassurer les enfants qui sont nerveux à l’idée de contracter la COVID-19. Il pourrait également être avisé de dire à votre enfant qu’il est important de suivre les mesures de sécurité de l’école, car elles contribuent à protéger les membres les plus vulnérables de notre communauté, comme leurs grands-parents.

 

Regardez cette courte vidéo en famille pour apprendre comment porter et retirer un masque en toute sécurité.

How to wear a mask - Medisys FR V3

 

4. Prenez soin de votre propre santé mentale

Les enfants captent les signaux émotionnels des adultes qui les entourent, à savoir leurs parents ou les personnes qui s’occupent d’eux, il est donc important de donner la priorité à votre santé mentale. Être parent pendant la COVID-19 est une expérience stressante et anxiogène. Prenez soin de votre propre bien-être et cela se traduira par le bien-être mental de votre enfant grâce à des interactions parent-enfant positives.

En donnant l’exemple du calme et de la confiance, vous aurez une influence sur l’état émotionnel de vos enfants.


5. Soyez attentif à l’intimidation et à la stigmatisation.

Nous avons été témoins d’incidents de stigmatisation et de racisme entourant la COVID-19 dans notre pays. Malheureusement, ces préjugés peuvent être transmis aux enfants. Expliquer à votre enfant que le virus n’a rien à voir avec l’apparence d’une personne, la langue qu’elle parle ou ses origines renforce l’importance de traiter toutes les personnes de la même manière : avec gentillesse et respect.

Rappelez à vos enfants de prévenir un adulte s’ils sont victimes ou voient quelqu’un d’autre être victime d’intimidation à l’école ou en ligne.

 

Qu’ils vivent à la maison ou à l’extérieur, vos enfants âgés de 26 ans et moins  ont accès à des
consultations médicales sécurisées sur demande avec Akira par TELUS Santé

Obtenir plus d'information sur les soins de santé virtuels

 

Sources :