<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Santé thyroïdienne 101; votre thyroïde fait-elle son travail?

Selon la Fondation canadienne de la thyroïde, 1 Canadien sur 10 souffre d’une affection thyroïdienne. Parmi ceux-ci, pas moins de 50% ignorent leur condition; fait intéressant, les troubles thyroïdiens sont beaucoup plus communs chez les femmes (selon le département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis).

     

 

QU’EST-CE QUE LA GLANDE THYROÏDE ET COMMENT FONCTIONNE-T- ELLE?

La glande thyroïde est un petit organe en forme de papillon situé à l’avant du cou. Il est impliqué dans de nombreux processus physiologiques et métaboliques dans le corps y compris, entre autres, la fréquence cardiaque, la température corporelle, le métabolisme des glucides, le taux de cholestérol sanguin, le poids corporel, les cycles menstruels et la masse musculaire.

La glande thyroïde produit les hormones T3 et T4 qui agissent comme les principaux messagers de la thyroïde dans le corps. La glande thyroïde répond à l’hormone thyréostimuline (TSH) libérée par la glande pituitaire qui indique à la thyroïde combien de T3 et de T4 produire. Lorsque vos niveaux de T3 ou T4 sont trop bas et que votre TSH est élevée, vous pouvez avoir une hypothyroïdie. Votre thyroïde sous-active rend votre métabolisme lent. Au contraire, si vos niveaux de T3 et T4 sont trop élevés et votre TSH est faible, vous pouvez avoir une hyperthyroïdie.

Les maladies thyroïdiennes non traitées peuvent entraîner de nombreuses complications à long terme telles que le développement de diabète de type 1 ou 2, maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, inflammation chronique, diminution de la densité osseuse, démence, carences en vitamines et minéraux etc. Les personnes atteintes d’hyperthyroïdie peuvent aussi souffrir d’une digestion altérée en raison d’une diminution de la sécrétion d’enzymes pancréatiques.

 

Inquiet quant à votre santé? Ayez votre fonction thyroïdienne analysée lors de votre bilan de santé préventif Medisys. Cliquez ci-dessous pour obtenir plus d'informations ou prendre rendez-vous.

PRENDRE RENDEZ-VOUS OU OBTENIR DES INFORMATIONS

 

QUELS SONT LES SIGNES ET SYMPTÔMES DE L’HYPO – OU DE L’HYPERTHYROÏDIE?

Les hormones thyroïdiennes contrôlent la façon dont votre corps utilise l’énergie. Un manque de ces hormones peut ainsi perturber beaucoup de fonctions de votre corps.

Lorsque vous souffrez d’hypothyroïdie, vous pouvez subir une prise de poids - même si vous avez une alimentation saine et faites de l’exercice – être au prise avec de la constipation, une perte de cheveux, un ralentissement du rythme cardiaque, des troubles du sommeil, de l’épuisement et de la fatigue, des difficultés à se concentrer, des troubles mentaux tels que la dépression ou l’anxiété et l’impression d’avoir toujours froid, pour n’en nommer que quelques-uns. Pour leur part, les symptômes de l’hyperthyroïdie peuvent inclure une perte de poids, des diarrhées, un rythme cardiaque rapide, de l’anxiété, des faiblesses et une fatigue, de l’irritabilité, de l’insomnie et bien plus encore.

Les personnes ayant un problème de thyroïde se sentent souvent mal comprises par ceux qui les entourent, car il peut être difficile de comprendre les problèmes de thyroïde si vous n’en souffrez pas. Vos collègues, vos amis et votre famille peuvent ne pas se rendre compte à quel point cela peut avoir un impact sur votre vie quotidienne. Vos symptômes peuvent ne pas être pris au sérieux puisque les gens se demandent comment vous pouvez vous sentir mal alors qu’en apparence vous semblez très bien aller.


L’ALIMENTATION PEUT-ELLE AIDER LE PROBLÈME DE GLANDE THYROÏDE ?

Si vous avez reçu un diagnostic d’hypo- ou d’hyperthyroïdie, il est important de suivre les directives de votre médecin sur le traitement de votre maladie. Toutefois, l’adoption de recommandations nutritionnelles peut également vous aider à mieux gérer vos symptômes et à garder votre thyroïde en bonne santé.


HYPOTHYROÏDIE

Lorsque votre thyroïde ne fonctionne pas à pleine capacité, votre métabolisme a tendance à être plus lent, et vous pouvez trouver que vous prenez du poids plus facilement. Le gain de poids n’est pas nécessairement dû à la graisse; il peut aussi être le résultat d’une rétention d’eau et de sel. Vous voudrez peut-être suivre une alimentation moins dense en énergie pour promouvoir une gestion saine du poids jusqu’à ce que les niveaux d’hormones thyroïdiennes soient stabilisés. Voici quelques conseils de vos diététistes agréées:


Remplissez la moitié de votre assiette avec des légumes (en particulier des légumes orange ou vert foncé tels que le chou frisé, les épinards, le brocoli, la courge, les carottes, etc.) au dîner et au souper. Ceux-ci contiennent des vitamines et des minéraux essentiels qui soutiennent la santé de la thyroïde, ainsi que des fibres qui vous aideront à vous sentir rassasié après un repas.

Mangez du poisson et des fruits de mer au moins 2-3 fois par semaine. Ceux-ci sont riches en sélénium et en iode, minéraux nécessaires à la production d’hormones thyroïdiennes. Feu vert sur le saumon, la morue, les anchois, le bar, le maquereau, les sardines, le thon et le flétan.

Assurez-vous de consommer une source de protéines maigres à chaque repas (œuf, bœuf, porc, poulet, dinde ou poisson) qui vous fournira du sélénium, de l’iode, du zinc, de la vitamine A et de la vitamine B12.

Consommez 2-3 portions de produits laitiers faibles en gras tous les jours pour votre dose de riboflavine, de vitamine B12 et de vitamine D.

Intégrez les légumineuses et les noix dans votre menu hebdomadaire, car celles-ci fournissent également divers vitamines et minéraux essentiels à la santé de la thyroïde. Feu vert sur les noix du Brésil et noix de cajou.

Choisissez des grains entiers (tels que du riz brun, des céréales entières riches en fibres) plutôt que des grains raffinés pour ajouter des micronutriments.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur comment satisfaire vos besoins quotidiens en micronutriments à travers votre alimentation? Essayez notre défi des micronutriments d’une durée de 4 semaines! Cliquez ici pour joindre le défi! 

 

Ajoutez 1 c. à soupe de germe de blé tous les jours à votre yogourt, céréales ou salade, pour un apport ajouté en zinc.

Limitez le sucre ajouté et les mauvais gras, la restauration rapide et les aliments transformés.

• Si vous pensez que vous ne répondez pas à vos besoins quotidiens en minéraux par le biais de sources alimentaires, consultez une diététiste qui vous guidera dans vos choix alimentaires en fonction de vos goûts et discutera de vos besoins en suppléments.

Assurez-vous de laisser un écart de 4 heures entre la consommation de certains suppléments de minéraux (calcium, fer, zinc ou magnésium), suppléments de fibres ou psyllium, d’aliments contenant du soya, des noix de Grenoble et la prise de vos médicaments pour la thyroïde.

Ne buvez pas de café dans l’heure qui suit la prise de votre médicament pour la thyroïde.

 

Les «goitrogènes» peuvent interférer avec la production ou l’utilisation des hormones thyroïdiennes et peuvent contribuer au développement du goître chez les personnes atteintes d’hypothyroïdie, si consommés dans des quantités importantes. On trouve les goitrogènes dans les légumes crucifères (bok choy, brocoli, choux de Bruxelles, chou cavalier, chou vert, chou frisé, épinard, rutabaga, navet), certains fruits et féculents (maïs, manioc, patates douces, millet, arachides, pêches, poires, fraises) et aliments à base de soya (tofu, tempeh, edamame, boisson au soya).

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’éviter complètement ces aliments, voici deux stratégies pour limiter les effets des aliments goitrogènes et favoriser une santé optimale de la thyroïde:

1. Variez les types de fruits et légumes que vous mangez chaque jour pour éviter la surconsommation d’aliments riches en goitrogènes.
2. Faites cuire vos légumes et aliments riches en goitrogènes pour favoriser la désactivation de ces derniers.

 

 

Envie de recettes saines et savoureuses? Téléchargez notre livre de recettes GRATUIT Medisys créé par nos diététistes agréées.

OBTENIR LE LIVRE DE RECETTES

 

HYPERTHYROÏDIE:

Pour les personnes souffrant d’hyperthyroïdie, les besoins énergétiques peuvent être augmentés de 10% à 60% dans les cas graves. Un régime riche en énergie et en protéines peut être bénéfique, surtout si vous avez remarqué une perte de poids et/ou musculaire:

Consommez au moins 3 repas et 3 collations et ce, tous les jours.

Augmentez votre consommation de protéines en consommant des légumineuses, de la viande, du poisson, des œufs ou des produits laitiers à chaque repas. Ceux-ci vous fourniront du fer, du zinc, de la thiamine et de la vitamine B12 qui sont des nutriments essentiels pour la santé thyroïdienne.

• Assurez-vous de manger suffisamment de fruits et de légumes pour assurer un apport et une absorption adéquats de vitamine C.

• Au besoin, incorporez dans votre alimentation quotidienne des aliments sains et énergisants tels que noix et graines, fromage, avocat, huiles saines pour le cœur (comme l’huile d’olive, l’huile de canola), etc. Une fois votre hyperthyroïdie maîtrisée, vous n’aurez pas besoin de continuer à suivre un régime riche en énergie et en protéines.

• L’hyperthyroïdie augmente le risque de développer l’ostéoporose, alors assurez-vous de consommer quotidiennement 4 portions de différents produits riches en calcium (produits laitiers ou substituts, tofu, pois à l’oeil noir, etc.), ainsi que suffisamment de vitamine D. La vitamine D facilitera l’absorption du calcium, réduisant ainsi votre risque d’ostéoporose.

Un supplément de calcium et / ou de vitamine D peut être nécessaire pour répondre à vos besoins - consultez toujours votre médecin ou votre diététiste avant de prendre un supplément.

Ajoutez 1 c. à soupe de germe de blé tous les jours à vos céréales, yogourt, salade ou en cuisson pour un supplément de zinc, de vitamine E et de phosphore.

• Prendre de fortes doses d’iode avec un médicament antithyroïdien peut avoir un effet additif et entraîner une hypothyroïdie. Limitez votre consommation de sel de table iodé et d’algues. Vous pouvez continuer à manger des fruits de mer et des poissons, même s’ils contiennent de l’iode.

• Si vous prenez des suppléments naturels ou des multivitamines, assurez-vous de lire l’étiquette. Certains d’entre eux peuvent contenir de l’iode dans les ingrédients. Choisissez-en un contenant moins de 100 microgrammes d’iode.

 

Autre articles qui pourraient vous plaire:

Quatre choses entre vous et une meilleure vie

Mesdames: huit mesures à prendre pour protéger votre cerveau

10 signes qu'il est peut-être temps de parler à quelqu'un

Guide nutritionnel pour les femmes selon chaque décennie 

 

N’OUBLIEZ PAS DE FAIRE DE L’EXERCICE!

Même si l’exercice est probablement la dernière chose qui vous vient à l’esprit lorsque vous avez une thyroïde sous-active ou hyperactive, elle peut aider à réduire les symptômes des maladies thyroïdiennes en améliorant votre métabolisme, en maintenant un poids santé et en augmentant votre niveau d’énergie.


HYPOTHYROÏDIE

• L’exercice peut aider à soulager les symptômes de la fatigue et de la dépression, ainsi qu’à vous aider à maintenir un poids santé. Il peut également rendre votre corps plus sensible aux hormones thyroïdiennes.

• Si vous vous sentez limité par votre fatigue, commencez par des exercices doux, tels que le yoga, le tai-chi, l’aquagym et la marche.

• Intégrez de l’exercice d’intensité légère à modéré 30 min. par jour, 5 fois par semaine.


HYPERTHYROÏDIE:

• L’exercice physique intense (tels que la course, les sports de raquette et l’entraînement sur les appareils cardiovasculaires) devrait être limité en raison de l’excès de stress sur le corps, du moins jusqu’à ce que vos symptômes soient bien pris en charge.

• L’exercice modéré (tels que la marche et la natation) est habituellement bien toléré et recommandé pour soulager la fatigue, l’anxiété et les troubles du sommeil. Il aide également à maintenir des os et des muscles solides.

• Intégrez l’exercice modéré 30 min. par jour, 5 fois par semaine.


ATTENTION: Consultez votre médecin avant de commencer un programme d’exercices. Notez que l’exercice peut vous aider à réduire les symptômes des maladies thyroïdiennes mais ne doit pas remplacer votre traitement médical.


Vous avez des questions? Cliquez ici pour compléter le formulaire de demande de rendez-vous en services de santé préventive ou pour contacter une diététiste agréée.