<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Soya : mythes et réalités

À l'ère du contenu illimité, de nombreuses sources débattent sur ce qu'il faut inclure ou non dans son régime alimentaire. Comme beaucoup d'autres produits populaires, le soya peut être un sujet de discorde courant. On entend souvent parler des nombreux avantages du soya, tout en évoquant des allégations telles que la possibilité que le soya affecte la fertilité ou qu'il augmente le risque de cancer du sein.

 

La dernière édition du Guide alimentaire canadien recommande d'inclure des boissons à base de soya, du tofu, des graines de soya et d’autres produits à base de soya dans un régime alimentaire sain, car ils constituent une bonne source de protéines et de vitamines A, D et B12. Pour mieux comprendre les nombreuses réalités d'un régime alimentaire sain comprenant du soya, nous nous sommes intéressés aux faits.

 

Que sont les phytoestrogènes?

Les phytoestrogènes, ou estrogènes végétaux, sont des substances présentes naturellement dans les plantes et dans les aliments à base de plantes tels que les aliments à base de soya. Ils ont une structure chimique similaire à l'œstrogène de notre propre corps (l'une des principales hormones féminines régulant les cycles menstruels) et sont capables de se lier aux mêmes récepteurs. Cependant, ils se comportent différemment.

 

Aliments contenant des phytoestrogènes

 Sources de soya

Les isoflavones sont une classe de phytoestrogènes. Le soya et les produits à base de soya sont les aliments entiers les plus riches d'isoflavones. Cependant, les formes concentrées de soya ou d'isoflavones, telles que l'isolat de protéines de soya dans les compléments sportifs, contiennent encore plus d'isoflavones.

 

 Vous vous demandez comment inclure le soya dans votre alimentation? Cliquez ici pour en savoir plus sur nos services de nutrition.

 

Quels sont les effets des isoflavones sur la santé des hommes et des femmes?

 

La santé des hommes

Les effets similaires aux œstrogènes des isoflavones ont suscité des inquiétudes quant à l’impact de la consommation de soya chez les hommes en raison d’affirmations anecdotiques selon lesquelles ils pourraient affecter la fertilité des hommes.

Des recherches (issues d'une méta-analyse, d'un essai contrôlé randomisé et d'analyses fondées sur des preuves) n'ont révélé aucun effet statistiquement significatif de la consommation de soya provenant de différentes sources (protéines de soya isolées, farine de soya, lait de soya, tofu et soya pur) sur les taux d'hormone folliculo-stimulante (mesure de l'infertilité chez l'homme), de testostérone (des taux élevés sont un facteur de risque de cancer de la prostate; de faibles taux sont associés à des affections provoquant la stérilité) et d'autres indicateurs de la reproduction.

Un essai contrôlé randomisé a également indiqué que la consommation d'isolat de protéine de soya à forte teneur en isoflavones (61,7 mg) pendant huit semaines n'avait pas d'incidence significative sur le volume de sperme chez un échantillon de 32 hommes adultes en bonne santé.

 

Santé des femmes

Il a été suggéré durant un certain temps que les aliments à base de soya augmentent le risque de cancer du sein. Cependant, des études en cours montrent qu'une consommation modérée de produits à base de soya n'augmente pas ce risque. En fait, une étude réalisée en 2009 a révélé que la consommation de produits à base de soya réduisait le risque de décès et de récidive chez les femmes atteintes d'un cancer du sein. Les phytoestrogènes contenus dans les aliments à base de soya inhibent en effet la croissance des cellules cancéreuses du sein.

Une quantité modérée représente une à deux portions par jour d'aliments entiers à base de soya. Une portion équivaut à :

  • 3 oz ou 90 g de tofu
  • 1 tasse de lait de soya biologique
  • ½ tasse de fèves edamame cuites

Bien que les isoflavones puissent agir comme des œstrogènes, elles ne sont pas identiques aux œstrogènes féminins. Elles ont également des propriétés anti-œstrogènes. Les isoflavones peuvent empêcher les œstrogènes féminins naturels de se lier à leurs récepteurs. Elles ont également des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui peuvent aider à réduire la croissance des cellules cancéreuses.

 

Parlez avec une diététiste

 

Sources:

https://www.webmd.com/breast-cancer/features/soy-effects-on-breast-cancer#2

https://www.oncologynutrition.org/on/erfc/healthy-nutrition-now/foods/soy-and-breast-cancer

https://www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/soy/