<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Suralimentation : attention aux portions!

Vous arrive-t-il d'abuser des bonnes choses? Oubliez la culpabilité – c’est maintenant le moment de vous
remettre sur la bonne voie. Maintenir une alimentation saine n’est pas seulement une question de choix alimentaires, mais aussi de quantité d’aliments consommés. Selon une étude de l’Université York, la plupart des Canadiens n’ont qu’une vague idée de ce à quoi correspond une portion de viande, de produits céréaliers, et de fruits et légumes dans le Guide alimentaire canadien. Le Guide alimentaire canadien peut servir de référence, mais la quantité d’aliments à consommer varie d’une personne à l’autre en fonction de
caractéristiques comme le sexe, la taille, l’âge, le niveau d’activité physique, le métabolisme, et ainsi de suite.

Les portions format géant sont promues massivement, particulièrement dans la culture nord-américaine. La taille des portions offertes dans les restaurants et les épiceries a augmenté, bien des gens croient que la quantité de nourriture qui leur est servie constitue une portion normale.

Selon « Portion Size Me: Downsizing Our Consumption Norms » (trad. libre : Choix des portions : réduire nos normes de consommation), une étude de Brian Wansink et Koert van Ittersum publiée dans The Journal of the American Dietetic Association, l’offre de portions surdimensionnées a décuplé entre 1970 et 2000, et la superficie moyenne des assiettes a augmenté de 36 % depuis 1960.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LES SERVICES DE NUTRITION

 

VOICI HUIT STRATÉGIES POUR VOUS AIDER À AJUSTER LA TAILLE DE VOS PORTIONS ET À ÉVITER DE SUCCOMBER À LA TENTATION DE VOUS RESSERVIR :

 

  • Sortez de table dès que le repas est terminé.
  • Mangez suffisamment tout au long de la journée et n’oubliez pas de déjeuner. Quatre Canadiens sur dix affirment ne pas déjeuner quotidiennement. Nombreux sont ceux qui, à l’heure du souper ou en soirée, ont de la difficulté à choisir des aliments sains et à respecter la taille des portions, car ils n’ont pas mangé suffisamment au cours de la journée et sont affamés.
  • Mangez jusqu’à satiété, et non jusqu’à ce que vous vous sentiez « plein » (plein = suralimentation). Autrement dit, mangez jusqu’à ce que vous ayez assouvi 80 % de votre faim.
  • N’oubliez pas que votre cerveau a besoin d’une vingtaine de minutes pour comprendre que votre corps est rassasié. Ne vous pressez pas.
  • Servez-vous une portion de nourriture dans une assiette ou un bol. Rangez ensuite la nourriture restante avant de manger votre portion. Il est parfois trop tentant de se resservir!
  • Tenez un journal des aliments que vous consommez – cet exercice peut être très révélateur, même si vous ne le faites que quelques jours (soit sur papier ou en ligne à Eatracker.ca, myfitnesspal.com, etc.). Mettez l’accent sur la variété et sur une alimentation équilibrée au lieu de compter les calories.
  • Lorsque vous partagez un repas avec un groupe de personnes, servez-vous en dernier. De cette façon, vous ne serez pas le premier à finir et ne serez pas tenté de vous resservir en attendant que les autres terminent.
  • Apprenez à dire « Non, merci ». Si vous n’en voulez pas, n’en prenez pas!
  • Manger doit être une activité en soi. Assoyez-vous à un endroit désigné à cet effet, éteignez la télévision, l’ordinateur, le téléphone et prenez le temps de savourer vos aliments. Le plus souvent possible, évitez les autres tâches pendant que vous mangez et profitez vraiment de votre repas. Apprenez à pratiquer « l’Alimentation consciente» en cinq étapes faciles.

 

Maintenir une alimentation saine est une question de conscience. Nos diététistes agréés peuvent vous aider à décrypter les étiquettes de vos produits préférés pour vous aider à faire des choix éclairés. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

Ne vous laissez pas influencer par votre environnement ou par des stratégies de marketing. Jetez un coup d'oeil aux conclusions étonnantes sur le contrôle des potions révélées par l'étude menée à l'université Cornell par Brian Wansink et son équipe :

  • Grosses portions. Les gens qui ont reçu un gros format de maïs soufflé en ont mangé 34 % de plus que ceux qui ont reçu un format plus petit.
  • Noms sophistiqués. Les ventes en cafétéria ont bondi de 27 % lorsque les aliments portaient des noms comme « Filet de poisson succulent à l’italienne » (au lieu de « Filet de poisson ») ou « Gâteau Forêt-Noire au chocolat belge » (au lieu de « Gâteau au chocolat »).
  • Plus de choix, plus de calories. Les gens ont mangé 40 % plus de bonbons lorsque ceux-ci étaient offerts en six choix de couleurs au lieu de quatre.
  • L’importance de l’assiette. Les gens ont accordé une note supérieure au goût d’un petit gâteau de type brownie lorsque celui-ci leur était servi dans une assiette en porcelaine plutôt que dans une assiette de carton ou sur une serviette de papier.
  • Plats sur la table. Les hommes ont mangé 29 % de plus – et les femmes environ 10 % de plus – lorsque le plat de service était déposé sur la table (plutôt que sur le comptoir).
  • Qui impose la cadence? Les gens ont mangé plus lorsqu’ils étaient attablés avec quelqu’un qui mangeait rapidement que lorsqu’ils étaient en compagnie d’une personne qui mangeait lentement.
  • Quelle quantité ai-je mangée? Les gens ont mangé moins d’ailes de poulet lorsque les os des ailes qu’ils avaient mangées demeuraient à leur vue au lieu d’être rapidement amassés.
  • Restaurant santé? Les gens qui croyaient que les repas du restaurant Subway étaient bons pour la santé ont sous-estimé le nombre de calories contenues dans ces repas par
    rapport au nombre de calories contenues dans les repas de McDonald’s.
  • Apparence de santé. Si un emballage de M&M’s ou de mélange montagnard portait la mention « faible en gras », les gens en mangeaient davantage que si la mention ne s’y trouvait pas.


Il est difficile de changer ses habitudes, mais avec un soutien adéquat, de bonnes connaissances et de la confiance en soi, vous pouvez faire des choix de vie sains et vous attendre à des résultats remarquables cette année et les années à venir.

Nos nutritionnistes sont là pour vous aider à atteindre vos objectifs quant à la gestion du poids, à la baisse du taux de mauvais cholestérol ou de la tension artérielle, à la tendance à « manger ses émotions », etc. Nos nutritionnistes sont aussi en mesure d’établir des stratégies personnalisées et adaptées à votre mode vie. Cliquez ici pour obtenir plus de renseignements sur nos services de nutrition ou pour prendre rendez-vous.