<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Syndrome du côlon irritable : notions de base

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est le trouble le plus courant des voies gastro-intestinales. Selon la Fondation canadienne de la santé digestive, lCanada présente l'un des taux les plus élevés de SCI dans le monde, avec cinq millions de Canadiens qui souffrent du SCI et près de 120 000 Canadiens qui développent ce trouble digestif chaque année.

 

Les symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales récurrentes (qui s’atténuent souvent après être allé à la selle), des ballonnements, des gaz, du mucus dans les selles, une urgence d’aller à la selle après avoir mangé ainsi que de la diarrhée et/ou de la constipation. Des brûlures d’estomac peuvent accompagner le SCI. Le SCI est différent des maladies de l’intestin, car il ne se traduit pas par des problèmes structuraux, de l’inflammation, des ulcères ou d’autres dommages physiques.


QU’EST-CE QUI CAUSE LE SCI?

Les causes exactes du SCI ne sont pas très bien connues, mais elles peuvent inclure les facteurs suivants :

  • Changements au sein de la population de microbes vivant dans l’appareil intestinal. Les bactéries et d’autres microbes digèrent les glucides et les fibres, produisant ainsi des gaz. Des changements dans le microbiome peuvent altérer notre tolérance aux aliments, le transit intestinal, la quantité d’eau dans les selles et la quantité de gaz produits.
  • Hypersensibilité de l’appareil digestif. Chez les gens atteints du SCI, les nerfs qui relient l’appareil digestif au cerveau sont généralement plus sensibles que chez les gens qui n’en sont pas atteints. Par conséquent, les gaz et les mouvements musculaires sont souvent ressentis plus intensément.
  • Stress émotionnel. Le cerveau et l’appareil digestif sont en lien direct. Le stress, l’anxiété et la dépression peuvent avoir une incidence directe sur le fonctionnement de notre tube digestif. De plus, de nombreuses molécules neuroactives, comme la sérotonine et la dopamine, sont produites par des bactéries dans l’appareil digestif : la santé de notre intestin influe donc sur notre santé mentale aussi!
  • Prolifération bactérienne dans l’intestin grêle. Les bactéries peuvent croître au mauvais endroit chez certaines personnes. Les causes peuvent inclure des problèmes de transit, une diminution de l’acidité dans l’estomac ou des anomalies structurelles des voies gastro-intestinales.

 

COMMENT POUVEZ-VOUS GÉRER LE SCI?

 

1. Régime alimentaire et mode de vie : Les changements au régime alimentaire et au mode de vie, les suppléments et les médicaments peuvent tous être utilisés pour atténuer les symptômes du SCI. Puisque les symptômes sont individuels, il est important de déterminer ce qui vous convient le mieux pour ensuite créer un programme de prise en charge basé sur vos propres symptômes. Les changements de régime alimentaire et de mode de vie sont un bon point de départ si vous souffrez du SCI. Notez de manière détaillée ce que vous mangez et les symptômes que vous ressentez ainsi que la gravité de ces derniers chaque fois qu’ils surviennent. Ces renseignements peuvent aider votre équipe de soins de santé à comprendre votre SCI.

 

TÉLÉCHARGER LE GUIDE POUR UNE ALIMENTATION SAINE


2. Fibres et liquides : Assurez-vous que votre régime alimentaire ou les suppléments que vous prenez vous procurent un apport suffisant en fibres. Si vous prévoyez accroître votre apport en fibres, faites-le graduellement : cela peut réduire la constipation chez certaines personnes, mais augmenter les gaz et les crampes chez d’autres, selon la source de fibres qui a été choisie. Il est également important de boire beaucoup d’eau.


3. Élimination de certains aliments : Vous devrez peut-être éliminer certains aliments de votre régime alimentaire en vue de réduire les symptômes du SCI. Il est fortement recommandé d’obtenir le soutien d’une diététiste à cette étape. Celle-ci peut vous aider à cerner les éléments déclencheurs, recommander des modifications à votre régime alimentaire actuel et vous donner des idées de repas et de collations tout en veillant à ce que vos besoins nutritionnels soient comblés. Les aliments à éliminer peuvent inclure les boissons gazeuses, la caféine et les aliments riches en FODMAP (oligosaccharides, disaccharides et monosaccharides fermentables et polyols). Les FODMAP sont des catégories de glucides que l’on retrouve dans de nombreux aliments, notamment dans certains grains, dans les produits laitiers ainsi que dans certains fruits et légumes. Des glucides non digérés ou mal digérés peuvent entraîner un surplus d’eau dans l’intestin, occasionnant ainsi des selles molles ou une urgence d’aller à la selle. Ces FODMAP nourrissent aussi les bactéries qui fermentent les glucides, produisant ainsi des gaz.

 

4. Gestion du stress : Le stress peut également déclencher un SCI, auquel cas le counseling s’avère être une option de traitement très efficace. Un sommeil optimal et de l’exercice peuvent également aider à gérer les symptômes.

 

Joindre le défi pour la santé mentale

 

5. Prise de suppléments : Les suppléments peuvent aider à soulager les symptômes du SCI. Les suppléments de fibres aident à absorber l’eau lorsque les selles sont molles ou peuvent aider à ramollir les selles trop dures. Les probiotiques peuvent aider à rééquilibrer votre microbiome et à atténuer les symptômes, comme la forme des selles ou les gaz. L’huile de menthe poivrée aide à détendre les muscles dans le tube digestif. Iberogast est un remède à base de plantes qui peut aider à soulager les douleurs abdominales, les ballonnements et les nausées ainsi qu’à améliorer le transit intestinal. Finalement, les enzymes digestives peuvent aider à digérer les FODMAP excédentaires chez certaines personnes.

 

6. Médicaments : Les médicaments, qu’ils soient prescrits par votre médecin ou en vente libre, atténuent également les symptômes. Les laxatifs et les médicaments pour traiter le SCI peuvent augmenter les liquides attirés dans le tube digestif pour aider à soulager la constipation, les antidiarrhéiques peuvent atténuer la diarrhée, les antidépresseurs tricycliques peuvent calmer les neurones qui contrôlent les intestins et réduire la douleur, les prokinétiques peuvent améliorer le transit, les antispasmodiques peuvent détendre le muscle lisse du tube digestif et les antibiotiques peuvent aider à réduire la diarrhée chez certaines personnes et à juguler la prolifération bactérienne.


SOUFFREZ-VOUS DU SCI?

Si vous souffrez ou croyez souffrir du SCI, prenez rendez-vous avec votre médecin et une diététiste. Ces professionnels peuvent vous aider à déterminer le traitement approprié pour vous procurer un soulagement. Cliquez ici pour en apprendre plus au sujet de nos services de santé ou pour prendre rendez-vous.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LES SERVICES DE NUTRITION