<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Tabac, drogue, alcool: 9 conseils pour en parler avec vos enfants

Les jeunes Canadiens ont l'un des taux de consommation de cannabis les plus élevés au monde. 70% des jeunes Canadiens déclarent avoir déjà consommé de l'alcool. Selon une étude réalisée par le Centre national de toxicomanie (CASA), 90% des cas de dépendance commencent à l'adolescence. Il est donc important que les parents parlent de consommation de substances avec leurs enfants.

Les parents exercent la plus grande influence dans la vie d’un enfant. Il peut être difficile pour vous et votre adolescent d’aborder le sujet, mais n’oubliez pas que la connaissance est gage de pouvoir. Avoir cette conversation peut aider votre adolescent à prendre de meilleures décisions et à se sentir à l’aise de vous parler lorsqu’il en a besoin.

Voici 9 conseils sur la façon d’aborder l’usage de la cannabis et d’autres drogues avec votre adolescent :


1. Dites-lui que vous aimeriez discuter de quelque chose avec lui. Choisissez un endroit exempt de distractions qui lui convient.

2. Vous devez connaître les faits sur les drogues AVANT d’en discuter avec votre adolescent. Évitez de discuter de craintes irrationnelles qui peuvent susciter de l’anxiété chez les deux parties. Prenez le temps de comprendre et de calmer vos inquiétudes au sujet de votre enfant. Vous pouvez en discuter au préalable avec un ami, votre conjoint ou un thérapeute.

3. Abordez le sujet en faisant preuve d’attention et de curiosité plutôt que d’adopter un ton accusateur. N’oubliez pas qu’il est normal d’expérimenter à l’adolescence. Vous pouvez discuter de la signification de cet aspect, puis établir des limites.

4. Évitez de lui présenter des feuillets d’information provenant d’organismes dont l’opinion est subjective. Utilisez plutôt de la documentation impartiale contenant des faits.

5. Demandez-lui quelles sont SES préoccupations au sujet des drogues et de l’alcool. Abordez et réglez ces questions ouvertement et calmement. Faites savoir à votre enfant qu’il peut être franc et honnête avec vous. Rappelez-lui que sa sécurité vous préoccupe.

6. Précisez votre position au sujet du tabac, de l’alcool et des drogues. Ne tenez pas pour acquis que votre adolescent connaît votre opinion sur ces sujets.

7. Soyez HONNÊTE au sujet de ce que vous savez et ne savez pas. Faites CONFIANCE à votre enfant. Soyez assuré qu’il commettra des erreurs, mais qu’entouré d’une famille qui l’aime et le soutient, tout ira bien.

8. Pensez-y à deux fois avant de fouiller dans le sac à dos, la chambre ou le cellulaire de votre adolescent. Les risques qui peuvent en découler peuvent l’emporter sur les gains. Votre relation avec votre adolescent est plus importante que tout le reste.

9. Si vous ne savez pas vraiment comment mener la discussion, demandez conseil à un thérapeute ou à un conseiller en toxicomanie pour les jeunes. Entamez idéalement ce type de discussion plusieurs années avant que votre enfant n’atteigne la puberté. Il n’est cependant jamais trop tard pour commencer à parler des drogues et de l’alcool.

 

Ressources utiles 

 

À propos de l'auteur

Mary Polychronas est une psychologue autorisée exerçant en pratique privée et membre de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) et de l’American Psychological Association (APA). Elle travaille avec des enfants d’âge scolaire, des adolescents et des adultes. Ses domaines d’intérêt sont l’anxiété, la dépression, la gestion de la colère, le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH/TDA), la gestion du comportement, les troubles de l’humeur, le trouble oppositionnel avec provocation (TOP), les problèmes relationnels, l’estime de soi, les populations aux besoins particuliers (par exemple, le syndrome de Down et l’autisme), l’abus d’alcool ou d’autres drogues, les troubles affectifs saisonniers et les problèmes liés au travail, y compris le retour progressif au travail. Elle offre du soutien aux familles et des consultations en milieu professionnel au besoin.

 

Vous aimeriez prendre rendez-vous avec Mary Polychronas? Cliquez-ici pour obtenir de plus amples renseignements ou prendre rendez-vous.