<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=265777&amp;fmt=gif">

Ressources

Témoignage: mon bilan de santé m'a sauvé la vie

Par Medisys le February 03 2020 | Santé Physique

Photo de Ian Gray avec sa famille fournie par: VANESSA MORRIS PHOTOGRAPHY

Copeman Healthcare fait partie du Groupe Santé Medisys. Avec quatre cliniques dans l’Ouest canadien
(Calgary, Edmonton, Vancouver et Vancouver Nord), Copeman compte plus de 12 000 clients et aide
les gens à améliorer leur qualité de vie en misant sur le bien être physique et psychologique.

 

Ian Gray, 51 ans, a bien des raisons de se réjouir : une épouse et deux enfants adultes en bonne santé, un environnement de travail épanouissant et, grâce à un bilan de santé préventif récent, un coeur en bon état de fonctionnement.

Ian est administrateur associé au sein de Ian Gray’s Salmon Arm GM. En 2018, la société mère, Bannister Automotive Group, a décidé de s’intéresser à la manière dont les actifs de l’entreprise étaient protégés. En plus d’investir dans les installations et les produits, le groupe Bannister a décidé d’investir dans ce qu’il considère comme son atout le plus important : ses associés. Pour ce faire, il a offert à chaque associé la possibilité de se prêter à un bilan de santé annuel chez Copeman Healthcare. Même si Ian ne présentait aucun problème de santé, il a sauté sur l’occasion lorsque celle ci s’est présentée.

 

Apprenez-en plus les bilans de santé préventifs de Medisys.

PRENDRE RENDEZ-VOUS OU OBTENIR DES INFORMATIONS

 

L’activité physique et une alimentation bien raisonnée ont toujours fait partie de l’existence de Ian, atteint d’une forme congénitale de maladie cardiaque appelée bicuspidie aortique (BA). Normalement, la valve aortique est dotée de trois feuillets qui régulent le flux sanguin. En cas de BA, la valve aortique ne possède que deux feuillets. Certaines personnes sont atteintes de BA sans jamais le savoir, tandis que d’autres peuvent présenter des complications graves. Fort heureusement, Ian a été diagnostiqué à la naissance.

« Dès l’âge de cinq ans, je me prêtais régulièrement à des bilans de santé pour surveiller la maladie et on me disait toujours que je devrais me faire opérer pour remplacer la valve défectueuse », précise Ian. « Cela ne m’a pas empêché d’être un garçon actif et de grandir en bonne santé jusqu’à mes 18 ans. Les médecins m’ont alors dit que je devrais arrêter de pratiquer le hockey junior à cause du risque de surmenage pendant les entraînements ».

Ian a fini par subir une chirurgie de remplacement valvulaire à l’âge de 21 ans. Il a commencé à prendre des anticoagulants et continué de mener une vie saine. Il a même couru des demimarathons, pratiqué la boxe et fréquenté les salles de remise en forme. En dehors d’une intervention chirurgicale réussie pratiquée en 2009 pour remplacer une crosse aortique présentant une grosseur anormale, il n’a rencontré aucun autre problème de santé.

En janvier 2019, Ian s’est prêté à son premier bilan de santé annuel chez Copeman Healthcare. Le bilan a été réalisé par le Dr Raymond McConville et d’autres membres de son équipe au sein de Copeman Healthcare, notamment une infirmière spécialisée en santé familiale, une diététiste et un kinésiologue. « Il s’agit d’une évaluation très approfondie comprenant des analyses sanguines, la prise des antécédents familiaux, un examen physique, etc. Ils vous consacrent la majeure partie de la journée, à vous parler, à vous écouter, à tout examiner », explique Ian.

Dans le cadre de cette évaluation complète, et lorsque médicalment requis, les clients se prêtent à un test d’effort pour déterminer le fonctionnement du coeur pendant l’activité physique. Comme le coeur pompe plus fort et plus vite durant l’exercice, le test d’effort permet de mettre au jour les problèmes de flux sanguin.

 

 

Nous aimons être informés de vos réussites en matière de santé! Vous voulez nous donner des nouvelles à propos de votre santé ou nous faire part de vos initiatives en matière de mieux-être des employés? Communiquez avec nous à marketing@medisys.ca et soyez la vedette de notre blogue, de notre bulletin d’information ou de nos comptes de médias sociaux!

 

 

Compte tenu de ses antécédents, Ian s’était prêté à plusieurs tests d’effort, commandés par des cardiologues, avant son évaluation chez Copeman. Il lui était souvent arrivé d’échouer à ces tests à cause de sa maladie. Ces échecs étaient généralement attribués à sa valve artificielle et considérés comme des faux positifs. Les résultats du test d’effort auquel s’était soumis Ian chez Copeman indiquaient également un échec.

« Lorsque les résultats du test d’effort de Ian sont revenus positifs, indiquant une hypertension à l’effort, j’ai décidé de recommander d’autres tests », explique le Dr McConville.

« En cas de résultat positif, nous envisageons généralement une coronarographie par tomodensitométrie. J’ai appelé Ian immédiatement, malgré ses antécédents de BA, pour lui exposer la situation et les tests à sa disposition. J’ai pris les dispositions nécessaires pour qu’il se prête à un examen de tomodensitométrie au Salmon Arm General Hospital. »

« L’examen a révélé une fuite de sang dans la cavité thoracique, juste au dessus de l’endroit où la crosse aortique avait été opérée en 2009. Il s’agissait d’une petite fuite, mais si elle s’était aggravée, il se serait vidé de son sang en l’espace d’une ou deux minutes »

Ian a immédiatement été pris en charge pour subir une chirurgie d’urgence au Kelowna General Hospital. L’intervention très complexe, qui a duré environ huit heures, a été couronnée de succès grâce au travail formidable de l’équipe de cardiologie. Ian est à présent en voie de rétablissement.


REGARD VERS L’AVENIR

« J’ai l’impression d’avoir gagné à la loterie à plus d’un titre. Je suis tellement chanceux — d’être né au Canada, d’avoir des collègues formidables, d’avoir pu compter sur d’excellents chirurgiens, sur le Dr McConville et sur les autres membres de mon équipe de soutien chez Copeman ».

« Un des cardiologues en chef de l’hôpital m’a demandé comment j’avais su pour la fuite alors que nous discutions. Je lui ai parlé du mauvais résultat au test d’effort, ce qui est normal pour une personne avec mes antécédents, mais que par mesure de sécurité, mon médecin avait commandé l’examen qui a permis de déceler la fuite. Il m’a dit que je devrais offrir une bonne bouteille à ce médecin, parce que je lui devais probablement la vie. Si un cardiologue avait fait l’examen, il aurait très probablement attribué le résultat à la BA ».

Ces jours ci, Ian se sent bien et prévoit de se remettre au ski alpin; il envisage même de se mettre au ski nautique l’été prochain. D’ici là, il continue de se prêter aux bilans de santé annuels chez Copeman et remercie le pouvoir de la prévention.

À l’instar de Copeman, Medisys dispose d’une équipe de plus de 700 professionnels de la santé, partout au pays, qui s’emploient à offrir à chaque personne le temps, les soins et le service personnalisé dont elles ont besoin pour vivre au mieux. Chez Medisys, nous pensons que la clé pour faire une différence durable dans la santé de nos clients consiste à adopter une approche proactive pour repérer, prendre en charge et prévenir les risques pour la santé avant qu’ils ne deviennent des problèmes médicaux graves.

 

Pour en savoir plus sur nos bilans de santé préventifs ou pour prendre un rendez vous, cliquez ici.